Digitalisation dans la trésorerie et financement – Retour sur l’AFTE 2020

Digitalisation dans la trésorerie et financement - Retour sur l'AFTE 2020
Reading Time: 4 minutes

Le mardi 24 novembre se tenaient les Journées de l’AFTE 2020, avec au programme de nombreuses conférences et plénières afin de donner la parole à plusieurs professionnels et experts. Pour vous faire vivre ou revivre cet événement, Trustpair vous propose de revenir sur certaines conférences dans une série de 3 articles. Dans ce compte-rendu, nous intéressons aux sujets du digital pour la fonction Trésorerie.

Digitalisation dans la trésorerie et financement – Applications aux Forecasts, reportings et covenants

Etaient présents lors de cette conférence :

  • Yann Le Téno, International treasurer, Teleperformance (Modérateur)
  • Guillaume Peslin, Responsable du cash management, Transdev Group (Modérateur)
  • Ignacio Sanchez-Miret, Trésorier et risk manager, interditaupublic.com (Modérateur)
  • Bertrand Duflot, Responsable commercial, ACA
  • Edouard Gabreau, VP Product, TMS, Kyriba
  • Nicolas Obolensky, Directeur produit, Finance Active

Digitalisation et trésorerie : le constat

Les professionnels de la trésorerie ont besoin de s’adapter à leur environnement et écosystème afin d’apporter plus de valeur ajoutée à leurs missions :

  • la collecte et traitement des données et reporting
  • la prévision de trésorerie
  • la prise de décision

Ainsi, le traitement des données financières est l’une des missions clé du trésorier, et la digitalisation se présente comme une solution adaptée et complémentaire au métier, impactant tant le contenu et la qualité que la mise en forme des données.

La collecte de données est une mission chronophage pour le Trésorier, quels sont les avantages du numérique ?

La modélisation (BFR ou bilan prévisionnel), la collecte de données et la connectivité entre l’ensemble des SI et des outils de l’entreprise sont trois éléments indispensables pour correctement traiter et analyser les données financières. Le digital aide à la réalisation de chacune de ces tâches, à condition que les outils digitaux s’interfacent facilement et ne viennent pas complexifier les processus en place.

Si Excel a toujours été le principal allié du trésorier, le digital lui apporte de réels gains d’efficacité et vient l’épauler sur certaines tâches, comme la prévision de trésorerie ou la collecte. Le trésorier peut ainsi allouer davantage de son temps à l’analyse plutôt qu’à des tâches opérationnelles.

“Les tâches automatisables doivent être automatisées pour allouer plus de temps à l’analyse et permettre d’avoir une meilleure qualité des données” Ignacio Sanchez-Miret, trésorier et risk manager, Interdit au public.com

Les outils de Business Intelligence sont utiles pour réagir le plus rapidement possible. D’une part, ils permettent la mise en place de plus de simulations et de KPIs adaptées. De l’autre, ils apportent de l’autonomie au trésorier et lui permettent d’automatiser les tâches liées au reporting.

“Digitaliser la prévision permet d’anticiper la prise de décision. Pour autant, il faut croire à sa prévision.” — Bertrand Duflot, responsable commercial, ACA

Nouveau call-to-action

Les trésoriers savent faire face à des DAF qui exigent une précision très poussée. Comment le digital les aide à devenir plus efficace ?

Les outils digitaux permettent aux professionnels d’être indépendants et d’avoir la main tant sur le fond que sur la forme des data. La donnée se partage, c’est fondamental pour la vie quotidienne du trésorier. Il peut dès lors dire « au revoir » aux tableaux Excel, à la collecte, au traitement et à la mise en forme manuelle. Les tâches du trésorier sur le travail de la donnée sont en quelque sorte « réduites à zéro ».

Le fait que la donnée soit partagée est un axe fondamental. L’information est alors contrôlée car elle est stockée à un endroit unique et n’est donc pas dupliquée. L’authentification est forte, d’autant plus que les applications peuvent être utilisées sur les téléphones.

“Le digital est le futur du trésorier pour lui permettre de se concentrer sur la matière grise qu’est son travail.” — Ignacio Sanchez-Miret, trésorier et risk manager, Interdit au public.com

“La vraie révolution concerne l’API. On voit déjà des clients qui demandent à mettre en place des dispositifs pour que l’ensemble des métiers puissent voir en temps réel le statut des paiements. Un genre de « Trésorier-as-a-Service »” — Edouard Gabreau, VP Product, TMS, Kyriba

“Le trésorier s’affranchit de la « paperasse » financière : IBAN, Instant Payment. Les éditeurs suivent et proposent toujours plus de nouveaux services à leurs clients.” Bertrand Duflot, responsable commercial, ACA

Pour conclure : le trésorier doit-il s’ouvrir au digital ?

La digitalisation se présente comme une réelle opportunité pour les trésoriers, et va amener sa pierre à l’édifice des services de la Direction financière. En venant prendre en charge les missions opérationnelles, elle permet de dégager du temps précieux aux trésoriers pouvant être réallouer à des tâches à plus forte valeur ajoutée portées sur l’analyse. La clé de succès réside alors dans l’adoption d’outils métiers qui favorisent le traitement, le partage et la sécurisation des données afin de contribuer à la performance du trésorier et de l’ensemble de la DAF.

“L’idéal serait de mettre en place des Systèmes d’Informations qui se parlent entre eux, qui savent se comprendre, et qui soient au service des métiers.” Ignacio Sanchez-Miret, trésorier et risk manager, Interdit au public.com


Cet article vous a intéressé ? Découvrez d’autres comptes rendus des conférences de l’AFTE 2020 sur notre blog :

Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la newsletter Trustpair et recevez chaque mois nos conseils et actualités.

Suivez-nous pour rester informer

Ressources Trustpair

Les experts Trustpair mettent à disposition des ressources gratuites pour les équipes Finance.