Fraude au virement

Dispositifs anti-fraude en entreprise : plus performants qu’avant ? 

Aujourd’hui, le risque de fraude est plus que jamais présent. Et si les processus de contrôles manuels restent majoritaires, les outils de lutte contre la fraude font progressivement leur entrée. Afin de comprendre comment les Directions financières se positionnent sur les dispositifs anti-fraude, Trustpair, Accenture et SAP vous dévoilent l’édition 2022 de leur Étude Fraude, en collaboration avec Option Finance et Spoking Polls

Les contrôles manuels restent majoritaires 

En 2022, 62% des entreprises contrôlent de façon manuelle leur RIB. On remarque donc, qu’encore aujourd’hui, les contrôles manuels restent majoritaires. Face à ce constat, nous leur avons demandé combien de temps ces contrôles leur prenaient et la réponse est majoritairement 30 minutes. En effet, l’édition 2022 de l’étude révèle que dans 80% des cas, le contrôle d’un RIB prend en moyenne 30 minutes, contre 63% des cas par rapport aux résultats enregistrés en 2020.  

 

img etude fraude 1 img etude fraude 2

 

91% des répondants déclenchent un contrôle de RIB lors de l’ajout d’un tiers en base, et 86% lors de la modification d’un tiers. 

On observe un changement des tendances concernant les pratiques de contrôles de tiers. Les contrôles réalisés en début de chaîne de paiements, lors de l’ajout d’un tiers en base, ont gagné +16 points par rapport aux résultats de 2021. Les corporates ont cette volonté de multiplier les points de contrôles en début et en fin de chaîne de paiements, pour minimiser les risques de fraudes au virement et renforcer la fiabilité des données. 

 

img etude fraude 3

Le risque de perte financière est l’une des préoccupations majeures chez les corporates et lorsqu’on a demandé quels évènements provoquaient un contrôle de tiers dans les processus des entreprises, 70% des répondants nous ont expliqué déclencher un processus de contrôle lorsque le montant est élevé. 

img etude fraude 4

Les solutions digitales anti-fraude progressent 

87% des répondants savent qu’il existe des solutions anti-fraude. 

img etude fraude 5

“Le taux de notoriété des solutions de contrôle des coordonnées bancaires dépassent les 87% : nous ne sommes plus dans une phase de découverte ou d’éducation, mais vraiment dans une phase d’équipement de la place de manière générale. La question n’est plus est-ce que je vais m’équiper, mais quand est-ce que je vais m’équiper et à quel niveau je priorise ce projet par rapport aux autres.” – Baptiste Collot, Président et co-fondateur, Trustpair 

Les Directions financières sont-elles outillées d’une solution technologique de lutte contre la fraude au virement ? 

Par rapport à l’édition 2021 de l’étude “Les entreprises face à la fraude au virement”, le parc informatique à presque triplé, passant de 16% en 2020 à 42% en 2021. 

img etude fraude 6

Pour autant, l’outillage en matière de solution technologique anti-fraude concerne majoritairement les grands groupes (+500M de chiffre d’affaires). 

img etude fraude 7

“Le niveau de confiance est beaucoup plus fort par rapport à l’année dernière (+0,81 points). Cela montre la prise de conscience du risque et la limite qu’ont les Directions financières, au sens large, à perpétuer des contrôles manuels” – Baptiste Collot, Président et co-fondateur, Trustpair 

 

img etude fraude 8

 

Envie d’en savoir plus ? 

Découvrez l’ensemble des resultats et analyses des experts à travers notre livre blanc dédié “Les entreprises face à la fraude au virement en 2022

Étude Fraude 2022

La Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…

Pour tout savoir sur la manière dont nous traitons vos données, consultez notre Charte de confidentialité.

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.