Automatisation de la fonction comptable : opportunité ou menace ? - Livre blanc Trustpair

La fonction comptable est-elle en pleine mutation digitale ?

L’essor du digital a un fort impact sur les métiers financiers, et la fonction comptable ne se trouve pas en reste. D’ailleurs, une étude menée par l’Institut Sapiens,  faisant état du  “TOP 5 des métiers en voie de disparition“, explique que ce corps de métier serait voué à disparaître vers les années 2040. Ce qui en d’autres termes signifie surtout que le rôle du comptable, tel que nous le connaissons aujourd’hui, ne sera plus le même demain. L’automatisation des tâches comptable est devenue un véritable sujet à prendre à bras-le-corps par l’ensemble des acteurs de la fonction comptable. Passons en revue les missions clés de la fonction de comptable pour déceler les grandes mutations à prévoir pour cette fonction.

Le comptable en entreprise : un métier clé dans la Direction financière

Une fonction pluridisciplinaire entre missions opérationnelles et stratégiques

La structure de la fonction comptable varie selon la taille de chaque entreprise. Dès que cette dernière dispose d’un volume de chiffres d’affaires conséquent, le comptable externalisé ou unique se transforme en un service à part entière, sous la responsabilité d’un DAF et d’une Direction Comptable. La structuration du service et la chaîne de responsabilité dans la tenue des finances dépendent alors des besoins de chaque entreprise. Le comptable a donc un métier pluridisciplinaire, réalisant généralement des tâches portées sur l’opérationnel et réalisées manuellement telles que :

  • tenue de la comptabilité de l’entreprise
  • gestion des factures à payer et à encaisser
  • édition de reportings à usage interne ou externe
  • déclaration fiscales : TVA, impôt sur les sociétés, cotisations sociales…
  • clôture des comptes mensuels, trimestriels, semestriels et annuels.

Essentielles et déterminantes pour l’entreprise, ces tâches opérationnelles et manuelles permettent aux comptables de regrouper, coordonner et inspecter l’ensemble des données financières. L’objectif de ce travail vaste et minutieux est de mettre à disposition des dirigeants d’entreprise des éléments fiables. Grâce à ces données, les directions peuvent prendre les meilleures décisions en fonction de la conjoncture. Malheureusement, ces tâches comptables occupent une part prépondérante du temps de travail du comptable en entreprise, imputant drastiquement la part du temps dédiée au conseil et à la stratégie, pourtant primordiale.

“Aujourd’hui, le comptable en entreprise s’occupe à la fois de missions opérationnelles et stratégiques. Si elles ont longtemps été distinctes, où le comptable ne faisait que de la saisie et des tâches purement opérationnelles, il doit être aujourd’hui “multi-tâches” en intégrant les dimensions de conseil et de stratégie.” – Moro Ndaw, Responsable Comptable du Groupe Primonial

Webinar Trustpair x Moro Ndaw, Primonial

Comptabilité : un service régi par des réglementation

L’entreprise doit être conforme aux principes comptables et aux lois en vigueur. Charge aux comptables de s’assurer que c’est bien le cas. Il a une obligation de résultat. Cette nécessité d’être conforme et de respecter le cadre législatif vise l’équité entre les entreprises pour les mettre sur un même pied d’égalité, qu’elles aient un handicap ou non. Il s’agit aussi de livrer une image fidèle et sincère de la situation financière et économique de l’entreprise. Ce point est nécessaire, mais pas suffisant. En effet, remplir les obligations fiscales, sociales et comptables va bien au-delà de la justesse des chiffres. Cela passe aussi par la méthode, la manière et la permanence d’interprétation et d’application des règles. Cela donne du sens aux reportings publiés régulièrement et aux communications financières adaptées, parfois imposées par l’Autorité des marchés financiers quand l’entreprise est cotée en Bourse.  

Les enjeux de la législation et de la conformité sont la face immergée de l’iceberg de la fonction comptable. Fort des bonnes pratiques et grâce à l’automatisation des tâches les moins intéressantes, le comptable est en mesure de les dépasser pour se mettre au service de l’entreprise.

Automatisation : la transformation profonde et inévitable du métier comptable

En vue de ces différentes missions comptables, l’automatisation se présente comme un moyen d’apporter aux professionnels la possibilité de rompre avec de nombreuses tâches quotidiennes manuelles et chronophages, comme : ouvrir des enveloppes, déplier les factures, scanner des document, reporter les informations, saisir les coordonnées bancaires, lancer l’ordre de paiement, vérifier la réalisation du contenu de la facture, relancer en cas de retard…  

Une étude d’ISG parue dans Global Security Mag démontre ainsi que l’automatisation de la fonction comptable entraîne une diminution de 43% du volume de travail pour les tâches de facturation, d’encaissement, de crédit, de recouvrement et de tarification., avec 34 % de cette diminution qui concerne les opérations de procure-to-pay. Ainsi, 41% de ce temps peut être réalloué à d’autres tâches comptables à plus forte valeur ajoutée pour les équipes comptables. 

Mais la numérisation des processus manuels les plus lourds et à faible valeur ajoutée ne libère pas seulement du temps. Elle permet également au comptable d’augmenter singulièrement ses performancesLe confinement en a été la preuve pour certaines entreprises : les services les plus avancés dans leur numérisation ont été en mesure de produire très rapidement des états des lieux financiers fiables, cohérents, réalistes. Là où les autres n’ont pu produire que des éléments partiels.

La technologie accroît la performance du service comptable et plus globalement celle de la direction financière et de l’ensemble des business unit de l’entreprise. Elle vient au service de dans cette relation client qui repose sur la qualité du rendu final :

  • qualité des reportings,
  • fiabilisation des informations reçues et transmises,
  • sécurisation sans faille des données… 

Le recentrage sur les missions à plus forte valeur ajoutée permet de redonner du sens au métier de comptable. Il participe à l’amélioration de l’attention du comptable sur la lecture des chiffres qu’il traite et la signification qu’il leur donne. C’est à cette condition de confiance que l’accompagnement et le conseil auprès de la direction seront crédibles et entendus.

Pour en savoir plus sur l’évolution des missions du comptable et découvrir les grandes étapes à respecter pour démarrer la transformation digitale de votre service, télécharger notre livre blanc !

Livre blanc Trustpair - Automatisation de la fonction comptable : opportunité ou menace ?

Articles liés