Fraude au virement

Fraude à la fausse facture : comment les reconnaître ? 

fausse facture

Désormais, les transactions des entreprises se font en ligne et la tendance n’est pas prête de s’inverser. Les documents se dématérialisent toujours plus, et encore davantage depuis la crise du Covid-19. La pandémie a accéléré la généralisation du télétravail et la dématérialisation des documents administratifs et financiers.

Ce qui fait gagner un temps précieux aux entreprises se révèle également un danger : le risque de fraude à la fausse facture grimpe en flèche et les entreprises victimes sont de plus en plus nombreuses. Découvrez comment vous protéger efficacement avec la plateforme Trustpair !

Fraude à la facture : comment les fraudeurs s’y prennent ?

D’après l’étude Trustpair X Accenture X SAP, 95% des entreprises ont fait l’objet d’une tentative de fraude en 2021. Pour les 3/4 de ces tentatives, des pertes financières ont été à déplorer. Sans surprise, ce sont les cyberfraudes qui causent le plus de dommages – et parmi elles, les fraudes à la fausse facture sont en tête de file.

Pour défendre son entreprise, mieux vaut savoir à quels risques elle est exposée. Alors, comment les fraudeurs s’y prennent-ils pour créer des fraudes à la fausse facture ?

Le modus operandi est souvent le même : 

  • Un collaborateur du service financier reçoit un mail. Le collaborateur visé est habilité à effectuer des virements, mais n’est pas placé en haut de la hiérarchie du service financier.
  • Le corps de mail l’incite à régler une facture pour un fournisseur connu par exemple. Le mail précise que le numéro de compte a changé et que le règlement doit donc s’effectuer sur un nouveau compte bancaire.
  • Le collaborateur effectue le paiement demandé par la personne connue (fournisseur, supérieur hiérarchique).
  • En réalité, le collaborateur vient d’être victime d’une fraude à la fausse facture : le fraudeur qui l’a contacté a eu recours à l’usurpation d’identité et s’est fait virer les fonds sur un compte bancaire pirate en transmettant un faux numéro de compte.
  • L’argent disparaît rapidement, le compte est clôturé et l’entreprise s’est fait dérober une somme parfois très importante.

A Niort, 23 mairies et un hôpital escroqués à la fausse facture

Un homme a réussi à dérober plus de 45 000€ en 4 ans en fraudant 23 mairies et un hôpital. Il a découvert une “faille” dans ces services publics (qui n’a pas été révélée) et s’est fait rémunérer pour des services de “prestations courantes de maintenances”.

Les services publics en question n’ont jamais eu recours à l’entreprise du fraudeur, qui d’ailleurs n’existe pas. Il a exploité la fameuse faille pour extorquer des fonds : la fragilité des entreprises (et des services publics) face à la fraude à la fausse facture. À bien des égards, le manque de sensibilisation face à ce risque est à blâmer.

Comment reconnaître une fausse facture : les différents signaux

Pour réduire le risque d’être victime de fraude à la fausse facture, il est important de savoir sous quelle forme elle se présente. Les 3 signes principaux à relever sont les suivants :

  • L’objet du mail : un peu racoleur, il attire l’attention du collaborateur et transmet un sentiment d’urgence, comme : “Attention : Changement de numéro de compte”
  • Le corps du mail : non seulement il indique un numéro de compte différent de celui transmis à l’origine (c’est tout l’objet de la fraude à la fausse facture), mais le ton employé par la personne “connue” est différent de son expression habituelle et le corps de mail transmet lui aussi un sentiment d’urgence : “Merci de noter le changement de numéro de compte pour le règlement de la dernière facture ».
  • L’adresse mail : c’est le point principal à relever : elle est extrêmement semblable à celle de la véritable personne connue, mais comporte quelques différences légères qui passent inaperçues à un œil inattentif.

Quelles sont les différentes fraudes liées à la fausse facture ?

La fraude à la fausse facture ou au faux compte bancaire est intimement liée à plusieurs types de fraudes :

  • La fraude au faux fournisseur : le fraudeur se fait passer pour un fournisseur connu pour recevoir le versement d’une facture sur un faux compte bancaire.
  • Le phishing : le collaborateur reçoit un mail qui l’invite à cliquer sur un lien. Le lien est évidemment frauduleux et dans la manipulation, le fraudeur pénètre le système de défense de l’entreprise pour lui dérober des fonds. Le spearphishing est la version de cette fraude qui consiste à envoyer un mail personnalisé au collaborateur.
  • La fraude au président : le fraudeur se fait passer pour un supérieur hiérarchique du collaborateur et lui intime d’effectuer un virement urgent sur un nouveau compte bancaire.

Comment éviter la fraude à la fausse facture

La prévention avant tout ! Pour vous protéger contre les risques de fraude à la fausse facture, suivez 3 étapes :

  • Sensibilisez vos équipes à ces risques pour leur apprendre à reconnaître les fausses factures
  • Vérifiez systématiquement les demandes de paiement à l’aide de procédures internes comme le principe des 4 yeux ou la double signature.
  • Vérifiez les informations publiques de votre entreprise, car trop de transparence vous rend vulnérable à l’usurpation d’identité et à la fraude.

Faire appel à Trustpair, la plateforme spécialisée dans la lutte contre la fraude

Même si vous pouvez instaurer des moyens internes pour lutter contre les risques de fraude, ils restent manuels, donc chronophages et surtout faillibles. En d’autres termes : vous n’êtes jamais protégé à 100%.

La plateforme Trustpair vous permet d’automatiser les contrôles du couple coordonnées bancaires <> identifiant d’entreprise et vous avertit à la détection d’une anomalie ou d’une erreur. Vous êtes ainsi assuré de toujours payer la bonne entreprise sur le bon compte bancaire !

Nouveau call-to-action

La Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.