Fraude au faux client : explication et et prévention

fraude au faux client
Reading Time: 5 minutes

La fraude au faux client est l’une des nombreuses menaces qui plane au-dessus d’une entreprise. Cette arnaque prend différents visages, pour mieux extorquer par la ruse des fonds ou des marchandises aux entreprises. Pour s’en prémunir, mieux vaut savoir exactement à quoi l’on a affaire ! Alors, qu’est-ce qu’un faux client exactement, quelles formes prend cette fraude et comment peut-on s’en protéger efficacement ?

 Qu’est-ce qu’un faux client ?

Un faux client est un fraudeur usurpant l’identité d’un client ou d’un fournisseur. La fraude vise à détourner des fonds ou des marchandises auprès de l’entreprise victime, en signalant un changement d’adresse, un changement de coordonnées bancaires, ou bien en réclamant la restitution de fonds versés après la signature d’un devis.

La fraude au faux client recouvre plusieurs types de fraudes différents, et représente 24% des fraudes en entreprise. Selon une étude d’Euler Hermes en 2019, 7 entreprises sur 10 ont été victimes d’au moins une tentative de fraude en 2019. Le préjudice est sévère : il est supérieur à 10.000 pour 1 entreprise sur 3, et supérieur à 100.000 pour 10% des entreprises.

Webinar en replay - Trustpair x Accenture

Comment fonctionne la fraude au faux client ?

Pour ce type de fraude, deux techniques sont répandues :

  • Le détournement de marchandise

L’entreprise marchande répond à une commande de la part de ce qu’elle pense être l’un de ses clients. Elle reçoit un mail, peu avant la livraison prévue de la marchandise, signalant un changement d’adresse pour la livraison. La marchandise est alors envoyée au fraudeur – qui a usurpé l’identité du client de l’entreprise. Cette méthode est utilisée pour détourner n’importe quel type de marchandise. C’est même arrivé à des livraisons de pruneaux ou de barrières de sécurité !

  • L’arnaque au faux devis

Un prospect fait une demande de devis auprès de l’entreprise. Une fois le devis validé, il verse alors très rapidement une somme bien supérieure au montant indiqué : par exemple, 3000€ au lieu de 300€. Prétextant une erreur, le prospect demande à être remboursé. L’entreprise convaincue renvoie les fonds au prospect, pour s’apercevoir peu de temps après que les fonds en question n’avaient en fait jamais été crédités sur son compte. Le fraudeur disparaît alors avec la somme volée.

La fraude au faux transporteur et au faux fournisseur

Il existe également deux types de fraude (notamment), dont les modes opératoires sont similaires à la fraude au faux client.

  • La fraude au faux transporteur

Le faux client usurpe le nom et les coordonnées d’un client de l’entreprise – ou se fait passer pour un client potentiel. Il passe une commande importante et signale soit un changement de transporteur, soit qu’il désire désigner son service de transport. Il peut également usurper l’identité d’un transporteur connu. Il fait alors disparaître la marchandise sans jamais honorer sa facture.

L faux client se fait passer pour un fournisseur de l’entreprise et signale un changement de coordonnées bancaires pour le règlement des prochaines factures. L’entreprise verse alors le montant de ses factures à ce faux client. Elle ne s’aperçoit souvent de la fraude que lorsque le véritable fournisseur lui demande un règlement.

Que faire lorsqu’on a été victime d’une fraude au faux client ?

Lorsqu’une entreprise est victime de fraude avérée, il est possible de s’en protéger a posteriori. Pour cela, quelques étapes sont à suivre :

  • En premier lieu, il faut contacter au plus vite sa banque pour demander un retour des fonds. S’il n’est pas trop tard, il sera même possible de geler l’opération bancaire.
  • Il faut également signaler la fraude au fournisseur usurpé, pour que celui-ci puisse prévenir d’autres victimes éventuelles.
  • Enfin, il faut porter plainte auprès des autorités compétentes. Pour ce faire, rendez-vous sur le site du service public pour consulter vos droits et les recours dont vous disposez pour vous défendre et engager des poursuites judiciaires.

Comment détecter une fraude au faux client ?

Pour se protéger contre ces types de fraude, il y a un réflexe à adopter : considérer comme douteuse chaque demande de modification de coordonnées bancaires ou personnelles. Cela vous permettra de vérifier attentivement ces demandes.

  • Comparez les mails du fournisseur avec les précédents échanges
  • Comparez les factures entre elles pour détecter d’éventuelles différences (l’adresse, les coordonnées bancaires, ou même simplement le design de celle-ci)
  • Contrôlez l’identité du fournisseur : pratiquez la double signature ou le contre-appel pour vérifier les informations qui vous ont été transmises. Concernant les mesures de lutte contre la fraude appliquées en entreprise, l’Etude Fraude 2021 menée par Trustpair, Accenture et Option Finance révèle que la double signature est la méthode la plus répandue pour 78% des entreprises, suivie ensuite par celle du contre-appel, utilisée par 66% d’entre elles.

Si ces bonnes pratiques permettent de lever de premières barrières pour se protéger des fraudes, elles ne  sont pas suffisantes. En effet, ce sont des actions manuelles et chronophages qui gagnent à être automatisées.

Avec Trustpair, automatisez vos contrôles pour déjouer la fraude au faux client

Trustpair accompagne les Directions financières des entreprises à se prémunir contre la fraude. Grâce à notre solution, vous êtes en mesure de contrôler le couple identifiant d’entreprise/compte bancaire de vos tiers, pour les personnes physiques comme pour les personnes morales. Afin de garantir des contrôles fiables dans un large périmètre, nous sommes connectés à différentes sources de données européennes et mondiales. Ainsi, les Directions financières maîtrisent l’ensemble de leurs données tiers et sécurisent leur processus Procure-to-Pay, depuis l’achat jusqu’au paiement. Grâce à Trustpair, vous êtes assuré de toujours payer le bon fournisseur sur le bon compte bancaire !

Nouveau call-to-action


POINTS A RETENIR

  • La fraude au faux client est une menace redoutable pour les entreprises, pouvant prendre différentes formes : détournement de marchandise et arnaque au faux devis, mais aussi fraude au faux transporteur ou fraude au faux fournisseur.
  • Lorsqu’une entreprise est victime de fraude avérée, il est possible de s’en protéger à posteriori. Pour cela, il est essentiel de prévenir les différentes parties prenantes, saisir les autorités compétentes et contacter la banque pour demander un retour de fonds. 
  • Pour ne pas en arriver là, des bonnes pratiques et dispositifs existent pour protéger votre entreprise : formation des équipes, analyse des signaux faibles présents dans les emails et factures, systématisation des contrôles de tiers. L’objectif est de multiplier les points de vigilances et de contrôles tout au long de la relation d’affaires avec le tiers.
  • Pour allez plus loin et sécuriser l’ensemble de votre entreprise aux risques de fraude, sautez le pas du digital. Trustpair vous accompagne dans l’automatisation des contrôles de tiers, afin de vous assurer de toujours payer le bon fournisseur sur le bon compte bancaire !

 

Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la newsletter Trustpair et recevez chaque mois nos conseils et actualités.

Suivez-nous pour rester informer

Ressources Trustpair

Les experts Trustpair mettent à disposition des ressources gratuites pour les équipes Finance.