Se protéger efficacement contre la fraude au faux compte bancaire

faux compte bancaire

Dernière modification le 20 octobre, 2023

La fraude au faux compte bancaire est un défi majeur pour les entreprises, en France et dans le monde. Les conséquences financières et la perte de réputation de ce type d’escroquerie peuvent être dévastatrices. Explorons ensemble les différentes facettes de cette menace, les types de fraudes bancaires les plus courants, et surtout, comment les entreprises peuvent se prémunir contre ces escrocs.

Trustpair automatise la gestion du risque de fraude et contrôle en continu les données de vos tiers pour détecter toute anomalie ou risque d’escroquerie. Contactez un expert pour en savoir plus.

Nouveau call-to-action

Comment se protéger contre la fraude au faux compte bancaire ?

Des dispositifs de contrôle interne renforcés

La première ligne de défense contre la fraude au faux compte bancaire réside dans les dispositifs de contrôle interne. Le contrôle interne est l’ensemble des dispositifs mis en place pour atteindre des objectifs spécifiques, garantir la conformité aux réglementations en vigueur et réduire le risque de fraude.

Les entreprises doivent mettre en place des protocoles rigoureux de validation des coordonnées bancaires de leurs partenaires. Elles doivent créer des règles précises pour vérifier l’identité des fournisseurs, leurs coordonnées bancaires, et les demandes de paiement.

Des formations régulières

La création d’une culture de la sécurité au sein de l’organisation est essentielle pour sensibiliser les employés aux risques de fraude et aux procédures à suivre pour les prévenir.

Pour éviter d’être victime d’escroquerie, il faut mener des formations régulières sur le sujet. Les employés pourront ainsi identifier plus aisément les risques et mieux réagir. Ces formations doivent être régulières car les techniques des escrocs ne cessent de gagner en sophistication.

Il faut aussi les former à ne pas partager des informations sensibles ou confidentielles, y compris des informations personnelles, à vérifier l’authenticité des mails qu’ils reçoivent et à ne pas donner crédit aux appels de conseillers bancaires suspects.

Des mesures de cybersécurité en premier rempart

Ce type d’arnaque est de plus en plus lié à la cybersécurité. La révolution numérique a permis aux fraudeurs de se doter de systèmes très sophistiqués et d’infiltrer sans difficulté les infrastructures des entreprises pour détourner les informations qui les intéressent (RIB, code de carte d’entreprise, etc.). L’utilisation de faux sites est aussi courante.

Ainsi, la cybersécurité est une composante cruciale de la protection contre la fraude bancaire.

Les entreprises doivent investir dans des pare-feu robustes, des outils de détection des menaces et des programmes de formation pour les employés sur la manière de reconnaître les tentatives de phishing et les cyberattaques. Il faut aussi que les collaborateurs utilisent des mots de passe complexes.

Une surveillance constante des activités suspectes sur les réseaux informatiques de la société est également nécessaire pour identifier rapidement les signes de fraude. Apprenez en plus sur les bonnes pratiques de sécurité informatique dans cet article.

Un contrôle automatisé des comptes bancaires

Nous l’avons vu, le contrôle de la donnée tiers est essentiel pour éviter les arnaques au virement bancaire. Il peut s’agir du montant en euros d’une transaction, de l’identifiant de société, du numéro de compte, etc. Il faut s’assurer que toutes informations soient authentiques avant de procéder à un virement.

Or, il peut être difficile de garantir des contrôles efficaces et bien réalisés s’ils le sont manuellement. C’est là ou l’automatisation – via une plateforme comme Trustpair – entre en jeu.

En effet, l’automatisation joue un rôle vital dans la détection précoce de la fraude bancaire. Les entreprises peuvent utiliser des logiciels de prévention qui réalisent des contrôles automatisés des comptes bancaires pour surveiller en permanence les données tiers et les transactions associées.

Ces services sont capables de repérer des schémas inhabituels, comme des paiements prévus vers des comptes inconnus ou des modifications non autorisées des informations bancaires des fournisseurs. Par exemple, Trustpair détecte les anomalies et lance l’alerte en cas de situation jugée à risque. La plateforme mène un contrôle continu de la donnée, y compris avant les virements.

Trustpair : Votre Allié Contre la Fraude au Faux Compte Bancaire

Pour lutter efficacement contre la fraude bancaire, Trustpair propose une solution innovante et efficace. Notre plateforme surveille en continu les données bancaires de vos fournisseurs pour garantir leur validité. Elle contrôle les paiements avant leur exécution pour détecter toute anomalie ou tentative de fraude.

Ne laissez pas la fraude au faux compte bancaire mettre en péril votre entreprise. Protégez-vous dès aujourd’hui en renforçant vos dispositifs de sécurité et en adoptant Trustpair pour garantir l’intégrité de vos transactions financières.

 

Quels sont les différents types de fraudes bancaires ?

Cette arnaque peut prendre plusieurs formes. Il est crucial de bien comprendre ces méthodes pour mieux se protéger.

La fraude au faux fournisseur

L’une des tactiques les plus courantes consiste à usurper l’identité d’un fournisseur légitime. L’escroc utilise des techniques d’ingénierie sociale pour collecter des informations sur la victime, puis se fait passer pour l’un de vos fournisseurs habituels. Il demande alors une modification des coordonnées bancaires de la société pour les remplacer par les siennes – souvent via la messagerie légitime de votre fournisseur. Tout virement pour le paiement de factures existantes se fera donc sur son compte en banque plutôt que sur celui de votre fournisseur légitime.

Cela souligne encore une fois l’importance des contrôles réguliers de la donnée tiers pour éviter la fraude au virement bancaire.

La fraude au président

Très courante dans l’actualité, cette arnaque consiste pour le fraudeur à se faire passer pour le président de la société auprès du service comptable. Il prétend qu’une opération est urgente et confidentielle, incitant ainsi son interlocuteur à effectuer un virement frauduleux.

Dans ce cas, l’escroc use souvent de moyens de pression : il peut menacer l’emploi de la personne contacté, prétexter que le transfert est à destination d’un client important, etc.

La fraude au faux conseiller bancaire

Cette arnaque repose sur la confiance des entreprises envers leur banque et leur conseiller. En usurpant l’identité d’un conseiller bancaire, le fraudeur signale une opération suspecte sur les comptes de l’entreprise. Il tente alors d’obtenir les identifiants permettant d’accéder à l’espace en ligne de la structure pour y effectuer des virements non autorisés.

Il peut aussi envoyer des emails sur la messagerie interne pour demander certains renseignements spécifiques qui lui permettront d’accéder aux comptes et de transférer des fonds vers des comptes frauduleux. Certains fraudeurs utilisent aussi de faux sites ou les employés vont rentrer les identifiants de comptes, leur transmettant ainsi.

Le phishing

Le phishing consiste en l’envoi massif de SMS ou d’e-mails frauduleux contenant souvent des pièces jointes ou des liens malveillants. Les fraudeurs se font passer pour des entités de confiance, comme des banques, pour inciter les victimes à divulguer leurs informations de carte bancaire ou d’autres données sensibles.

Dans certains cas de fraude au président, au faux fournisseur ou au conseiller bancaire, le phishing est également utilisé.

Depuis quelques années – et comme on le voit dans l’actualité fréquemment – le phishing est de plus en plus difficile à détecter. En effet, il ne s’agit plus d’une simple arnaque financière mais d’une cyber-fraude complexe. Les pirates utilisent des moyens informatiques sophistiqués difficiles à contrer sans service dédié.

Découvrez en plus sur la fraude en entreprise et comment vous en prémunir dans notre dernier baromètre de la fraude. 

Etude Fraude 2023 - SAP Trustpair

Que faire si votre entreprise a été victime de fraude au faux compte bancaire ?

Une réaction rapide est cruciale en cas de fraude bancaire, si vous espérez revoir votre argent.

Voici les étapes à suivre :

  1. Informer immédiatement la banque : Dès que la fraude est suspectée, contactez immédiatement votre banque pour bloquer toute transaction en cours et lancer les démarches de rappel de la somme transférée. Gardez en tête que votre banque ne vous demandera jamais de transmettre par email des données sensibles, même dans ce type de situation.
  2. Identifier les coordonnées bancaires frauduleuses : Recueillez autant d’informations que possible sur le compte bancaire frauduleux. Par exemple, le numéro de compte, la banque concernée, le compte où l’argent a été transféré, le montant en euros – ou autre devise – du virement.
  3. Conserver toutes les preuves : Rassemblez toutes les preuves de la fraude, y compris les communications suspectes, les données de transaction, et les informations sur la manière dont la fraude a été perpétrée.
  4. Déposer une plainte : Contactez les autorités compétentes et déposez une plainte officielle. Les preuves que vous avez rassemblées seront essentielles pour mener une enquête.
  5. Revoir les mesures de sécurité : Après une fraude, il est crucial de revoir et de renforcer les mesures de sécurité en interne pour éviter toute récurrence.

 

Pour conclure,

La fraude bancaire menace chaque entreprise. Avec des mesures de sécurité renforcées, une sensibilisation accrue, et Trustpair comme allié, protégez vos finances et votre réputation. Agissez dès maintenant pour prévenir la fraude et sécuriser l’avenir de votre entreprise.

FAQ

Trustpair contrôle automatiquement et en continu les données tiers pour s’assurer qu’elles sont valides et que les paiements sont sécurisés. Nous nous appuyons sur des sources de données externes et proposons aussi des tableaux de suivi pour plus de visibilité.

Gérer les risques liés à la Trésorerie d’entreprise.

Suivez nos dernières actualités

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…
Merci ! Votre inscription à la newsletter Trustpair a bien été prise en compte.

        En cliquant sur « Je m’abonne », vous acceptez recevoir la newsletter Trustpair pour être informé(e) des nouveautés ou de toutes informations importantes sur nos services. En vous abonnant, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.