Alerte fraude : nos 5 conseils pour protéger votre entreprise cet été

fraude vacances

Dernière modification le 19 décembre, 2023

La période estivale est particulièrement propice à la fraude au virement. En cause ? Les absences, le télétravail plus répandu et des contrôles moins rigoureux. Les fraudeurs profitent de ces failles de sécurité pour s’immiscer dans la chaîne de paiement. D’ailleurs, la majorité des fraudes a lieu lors des périodes creuses pour l’entreprise : pause déjeuner, week-end, vacances.

Alors, comment éviter la fraude cet été ? Quelles mesures mettre en place pour bloquer ses conséquences parfois désastreuses ? Nos conseils dans cet article.

Luttez contre la fraude - Demande de demo - trustpair

1. Redoublez de vigilance et formez vos équipes

Période estivale ne doit pas rimer avec moins de vigilance, bien au contraire ! Il est essentiel que l’ensemble des employés soient bien informés des risques de fraude et des modes opératoires des fraudeurs.

La solution ? Communiquer activement sur les risques de fraude, voire dispenser une formation additionnelle aux employés les plus concernés. Vous pouvez également réaliser des campagnes de sensibilisation au phishing pendant cette période. En envoyant de faux emails de phishing vous aurez un aperçu du niveau d’éducation de vos employés sur le sujet et pourrez répondre avec les mesures adaptées.

 

2. Repérez rapidement les signaux d’alerte

La fraude au virement – et la fraude en entreprise en règle générale – est reconnaissable à certains signes spécifiques qui doivent vous alerter immédiatement, particulièrement en cette période propice à la fraude. En voici quelques uns :

  • Vous êtes contacté par une adresse email que vous ne connaissez pas ou qui ressemble à l’adresse email d’un expéditeur connu.
  • Vous recevez un email qui contient de nombreuses fautes d’orthographe, de grammaire et un design amateur.
  • Vous recevez un email dont le ton est particulièrement pressant et alarmiste et vous demande de réaliser une action précise rapidement.
  • Vous recevez un email qui vous demande de partager des informations sensibles (bancaires, personnelles, etc).
  • Vous recevez une demande de changement de RIB ou de versement bancaire d’un fournisseur à un moment inhabituel et imprévu.

Ces signaux doivent vous inciter à être prudents et à mener des recherches pour valider l’identité de l’expéditeur avant de continuer les interactions.

 

3. Séparez les tâches des équipes impliquées

Profitez de l’été pour renforcer vos dispositifs de sécurité interne en mettant en place la ségrégation des tâches.

La ségrégation des tâches permet de lutter contre les erreurs humaines et la fraude interne. Elle implique de séparer les fonctions des collaborateurs impliqués dans la chaîne de paiement et d’instaurer des protocoles comme le principe des 4 yeux.

Le principe des 4 yeux garantit l’intervention d’au moins 2 personnes aux étapes clés de la chaîne de paiement. L’assurance de contrôles rigoureux et systématiques.

 

4. Vérifiez systématiquement les données de vos tiers

La fraude au virement est souvent réalisée grâce au changement de coordonnées bancaires et à l’usurpation d’identité. Le fraudeur se fait passer pour l’un de vos fournisseurs et vous envoie un email pour changer ses coordonnées bancaires. Vous effectuez le changement et versez le montant des prochaines factures sur le compte du fraudeur.

Il est donc essentiel de vérifier systématiquement et continuellement les informations bancaires des fournisseurs, en particulier en cas de demande de changement de RIB. A vous de vous assurer qu’il s’agit bien de votre vrai fournisseur qui souhaite changer ses coordonnées et pas d’un escroc. Le contrôle des données tiers doit aussi s’effectuer avant la campagne de paiement.

 

5. Utilisez une solution automatisée de contrôle

Maîtriser sa donnée tiers tout au long de la chaîne de paiement est quasiment impossible en se reposant uniquement sur des process manuels. Les contrôles manuels sont chronophages, faillibles et coûteux et ne sont pas un rempart efficace contre la fraude.

A l’inverse, les solutions automatisées de lutte contre la fraude comme Trustpair contrôlent automatiquement les données tiers tout au long du processus P2P. Trustpair détecte les anomalies et bloque les paiements suspicieux, éradiquant ainsi tout risque de fraude. Vos équipes finance perdent moins de temps à des tâches chronophages et fastidieuses. Profitez de cette période estivale pour implémenter une solution automatisée de lutte contre la fraude ! Contactez l’un de nos experts dès maintenant.

Besoin de conseils pour vous lancer dans un projet anti-fraude ? Téléchargez gratuitement notre guide pratique !

New call-to-action

Gérer les risques liés à la Trésorerie d’entreprise.

Suivez nos dernières actualités

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…
Merci ! Votre inscription à la newsletter Trustpair a bien été prise en compte.

        En cliquant sur « Je m’abonne », vous acceptez recevoir la newsletter Trustpair pour être informé(e) des nouveautés ou de toutes informations importantes sur nos services. En vous abonnant, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

newsletter-icone

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.