Fraude au virement

L’audit interne : contrôler ses processus pour prévenir les risques de fraude

Audit interne

Plus les processus d’une entreprise sont nombreux, plus les risques d’anomalie sont élevés. Par conséquent, une tentative de fraude a moins de chance d’être repérée et d’être stoppée à temps. Pour prévenir les risques de fraude et protéger ses processus internes, une entreprise peut réaliser un audit interne. Qu’est-ce qu’un audit interne et comment peut-il vous aider à vous prémunir contre la fraude ? Trustpair vous explique tout.

Audit interne : qu’est ce que ça veut dire ?

L’audit interne est une activité indépendante et objective qui permet à une entreprise d’obtenir une assurance sur son degré de maîtrise de ses opérations comptables et financières. Mené par un auditeur ou une auditrice sélectionné.e, l’audit interne a pour objectif d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs en évaluant l’efficacité et la sécurité des processus mis en place.

L’audit interne est rattaché à la direction générale de l’entreprise : il est mené par une personne ou une équipe soigneusement sélectionnée, dotée des compétences nécessaires et en qui l’entreprise peut avoir une confiance absolue. Il doit répondre aux normes internationales fixées par l’institut des auditeurs internes.

L’audit interne permet d’améliorer les processus de management des risques, de surveillance et de gouvernance. Il protège l’entreprise et augmente sa performance opérationnelle.

Auditeur interne : quelles sont ses missions ?

L’auditeur interne s’intéresse aux systèmes informatiques comptables et financiers. Ce sont les points fragiles d’une entreprise, puisque ce sont les réseaux financiers qui sont visés en priorité par les fraudeurs. 

L’auditeur interne doit :

  • Identifier en priorité les processus à risque
  • S’assurer que les risques encourus sont correctement gérés et anticipés
  • Vérifier la conformité légale des dispositifs en place
  • Dispenser des conseils pertinents pour améliorer les différentes opérations

 

Le travail de l’auditeur ou de l’équipe d’audit permet d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs. En sécurisant les processus et en les optimisant, l’entreprise perfectionne son activité interne. À terme, le travail de l’auditeur internet permet d’accroître et de préserver la valeur de l’entreprise, tout en la protégeant des risques de fraude.

Comment se déroule un audit interne ? 

    • Définir l’objectif de l’audit interne : avant de se lancer dans un contrôle interne, l’entreprise doit identifier clairement ses besoins. Sait-elle déjà quels sont les processus à risque à contrôler en priorité ? À quel degré de risque est-elle exposée ? 
    • Choisir les auditeurs : ce sont leurs recommandations qui sont garantes de l’optimisation et de la protection de l’entreprise. Ils doivent donc être sélectionnés avec soin, selon les compétences qu’ils peuvent valoriser au cours du contrôle. 
    • Préparer l’audit en amont : pour effectuer un audit efficace, il faut préparer le terrain. L’entreprise doit identifier les éléments et les accès dont l’équipe d’audit aura besoin . Préparer l’audit, c’est aussi prévenir les collaborateurs concernés qu’un contrôle sera réalisé sur tout ou partie de leur zone d’intervention. 
    • Réaliser l’audit interne : selon le plan déterminé en amont, l’équipe mène son contrôle interne. Elle peut prendre des initiatives si cela s’avère pertinent, tout en obéissant au gage de confiance communiqué par la direction générale de l’entreprise. 
    • Mettre en place les actions correctives : lorsque les points à risque ont été identifiés, l’équipe d’audit doit prodiguer des conseils, voire mener directement les actions correctives. 
    • Suivre l’efficacité des actions engagées : le travail d’audit interne ne prend pas fin lorsque les conseils et directives ont été émis. L’équipe doit s’assurer que les actions engagées sont poursuivies et qu’elles s’avèrent effectivement efficaces.

Contrôle et audit interne : quelles différences ?

L’audit interne, même s’il est un processus de contrôle, est différent d’un simple contrôle interne. Celui-ci est un outil ou un mécanisme mis en place pour limiter les risques d’erreur, d’accident et de fraude. Comme l’audit interne, il aide l’entreprise à atteindre plus facilement ses objectifs, et il peut être externalisé ou réalisé à l’aide d’un outil informatique par exemple.

L’audit interne est une activité qui descend plus en profondeur dans les processus de l’entreprise : il doit évaluer le fonctionnement des dispositifs en place, ce qui comprend également le contrôle interne. Il est réalisé directement par des membres de l’entreprise.

Faire appel à la plateforme Trustpair pour se protéger efficacement

Le contrôle interne comme l’audit interne sont primordiaux pour aider les entreprises dans leur lutte contre la fraude au virement. En 2021, 1 entreprise sur 4 a été victime de fraude avérée.

Pour accompagner les entreprises dans leurs contrôles et leurs audits internes manuels, la plateforme Trustpair automatise les contrôles et sécurise les données du référentiel tiers. Les opérations comptables et financières de l’entreprise sont automatiquement prises en compte et la gestion de leurs risques associés n’est plus uniquement la charge d’un contrôle manuel humain et faillible. L’entreprise est protégée durablement et efficacement contre les risques de fraude au virement.

Nouveau call-to-action

La Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.