Aller au contenu

Les entreprises fictives : une menace à ne pas négliger

entreprise-fictive
Reading Time: 3 minutes

Les entreprises fleurissent davantage chaque année : en 2020, elles sont 850 000 à avoir fait leur apparition. Parmi elles, une menace difficile à détecter : les entreprises fictives. Celles-ci falsifient sans vergogne des documents légaux et abusent d’autres entreprises, des banques voire même du gouvernement.
Ces entreprises fictives disparaissent souvent avec des fonds extorqués par la ruse, ou bien servent d’écran de fumée pour blanchir de l’argent.

Pour se protéger efficacement, mieux vaut comprendre comment opère une entreprise fictive et adopter les bons réflexes.

Qu’est-ce qu’une entreprise fictive ?

Une entreprise fictive, ou société fantôme, n’est pas uniquement une entreprise sans existence juridique et légale. Certaines sont immatriculées parfaitement légalement : elles sont créées ou rachetées dans le respect de la loi mais ne servent qu’un seul but : générer des opérations frauduleuses.

Il est difficile de s’apercevoir qu’une entreprise est fictive : celles-ci créent des écrans de fumée pour abuser leurs victimes. Elles sont parfois capables de présenter de faux documents, comme des extraits de Kbis ou des avis d’imposition pour convaincre leurs victimes de leur faire confiance. Ces documents peuvent être créés de toute pièce, ou usurpés à une entreprise victime.

Les entreprises fictives peuvent souscrire à des prêts auprès de banques, employer fictivement des salariés (pour blanchir de l’argent ou frauder à l’assurance chômage) ou encore réaliser de faux partenariats.
Tout ceci sert un seul objectif : extorquer des fonds avant de disparaître. Les victimes sont aussi bien des entreprises que des particuliers ou le gouvernement.

Etude Fraude 2021

L’entreprise fictive : un risque non négligeable pour les Directions financières

Lendix : un demi-million d’euros en péril

L’entreprise Lendix, une plateforme en ligne de prêt participatif aux TPE-PME a été victime d’une de ces sociétés fictives. Début 2016, une entreprise lève des fonds grâce à la plateforme : 500k € sont obtenus via les prêts des particuliers pour financer le développement de son activité.

La société présente tous les aspects de la légalité : les Kbis, les comptes de résultat, les pièces d’identité des mandataires, toutes les pièces justificatives sont présentées en bonne et due forme.

Pourtant, tous ces documents sont faux : forgés de toute pièce par les dirigeants de cette entreprise fictive, ainsi que par de faux experts-comptables et des avocats soudoyés. C’est une véritable arnaque en bande organisée : banques et sociétés de leasing sont elles aussi victimes de cette entreprise fictive.

Heureusement pour Lendix, son fondateur, Olivier Goy, remarque rapidement que quelque chose ne va pas et entame un recours juridique à temps pour récupérer les fonds extorqués.

Comment protéger les Directions financières contre les entreprises fictives ?

Les réflexes salvateurs

Les entreprises fictives ressemblent à s’y méprendre avec de vraies entreprises et présentent des documents d’apparence légale. Dans ces circonstances, il est difficile de distinguer une entreprise exerçant réellement son activité d’une entreprise fictive frauduleuse.

Pour se protéger de cette menace, quelques étapes salvatrices peuvent être mises en place au sein des Directions financières :

  • Sensibilisation : pour se mettre à l’abri d’une attaque, il faut d’abord savoir qu’une attaque peut avoir lieu. Tous les membres d’une entreprise doivent être sensibilisés aux risques que présentent les entreprises fictives.
  • Formation : mettre à la disposition de tous les collaborateurs les bons outils leur permet de repérer et de se défendre efficacement contre les arnaques des entreprises fictives.
  • Vigilance : c’est le maître mot face à ces sociétés fantômes. Il est difficile de les reconnaître, peu d’indices permettent de mettre la puce à l’oreille. La vigilance est donc le meilleur réflexe à adopter pour se protéger.

En cas de fraude avérée, il est fondamental de contacter les autorités compétentes le plus rapidement possible. Chaque minute compte pour récupérer les fonds extorqués avant qu’ils ne disparaissent sur des comptes offshore.

Trustpair, la solution pour lutter efficacement contre les entreprises fictives

Les sociétés fantômes portent bien leur nom : la menace est presque invisible. C’est pourquoi les entreprises doivent redoubler d’attention dans toutes les relations d’affaires qu’elles entretiennent avec leurs tiers. Chacune des données et coordonnées bancaires doit être vérifiée avant de procéder au paiement.

Dans ces circonstances, la solution Trustpair est essentielle : elle permet de vérifier automatiquement le couple Coordonnées bancaires <> Identifiant d’entreprise des tiers. Les données du référentiel tiers sont auditées en continu pour garantir des informations fiables en temps réel, et vous assurer de toujours payer le bon tiers sur le bon compte bancaire.

Nouveau call-to-action


POINT À RETENIR

  • Les entreprises fictives peuvent être créées ou rachetées dans le respect de la loi
  • Son but: générer des opérations frauduleuses
  • Plusieurs réflexes sont essentielles pour contrer les entreprises fictives : sensibiliser, former, et être vigilant
  • Il est important d’avoir une solution technologique pour pouvoir lutter contre les entreprises fictives : Trustpair

Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la newsletter Trustpair et recevez chaque mois nos conseils et actualités.

Suivez-nous pour rester informer

Ressources Trustpair

Les experts Trustpair mettent à disposition des ressources gratuites pour les équipes Finance.