Avec des attaques de fraude au virement de plus en plus virulentes, les corporates réagissent et deviennent plus matures sur ces sujets. L’étude présente un constat fort : 3/4 des tentatives de fraude ont abouti à un préjudice financier. Face à la menace grandissante, les entreprises ont pour volonté des repenser leur dispositifs de protection, tout comme leur organisation en interne.

Si les contrôles manuels restent pour 62% des entreprises la méthode privilégiée, l’adoption de solutions technologiques de lutte contre la fraude est au programme pour l’année 2022. En effet, sur les 82% des entreprises ayant entrepris un projet de lutte contre la fraude en 2021, 46% d’entre elles ont déjà investi dans le projet.

A travers cette étude menée par Accenture, SAP et Trustpair, en collaboration avec Option Finance et l’institut Spoking Polls, découvrez :