Webinar Trustpair - Société Générale Lutte contre la fraude

Lutte contre la fraude au virement : quelle est la solution la mieux adaptée ? Réponse par la Société Générale

Plus de 7 entreprises sur 10 ont subi une tentative de fraude au cours des 2 dernières années*. Bien que la situation se stabilise, l’évolution des techniques opérées par les escrocs et la période de crise actuelle laisse présager une croissance des fraudes en entreprise.

Pour se protéger, les services financiers procèdent manuellement au contrôle de l’identité des tiers, un processus souvent faillible et accentuant les risques de défaillance des contrôles ou d’erreurs liées aux actions humaines. Mais l’enjeu ne réside pas seulement dans un contrôle efficace en début de chaîne ! La fiabilité de la donnée doit être assurée tout au long de la chaîne de paiement, dans un périmètre à la fois français et international.

La maîtrise du risque de fraude passe l’adoption d’outils digitaux.

Afin d’optimiser les processus de contrôle, les banques proposent déjà une solution de Place (un des rares pays européens à disposer d’une solution live), qui vient compléter les offres internes (contrôle multi-critère avant émission, contrôle des signataires…). Cette offre de place est, à ce jour, limitée aux IBAN français.

Pour accompagner les Directions financières dans leur maîtrise du risque de fraude au virement, Trustpair et Société Générale vous propose webinar inédit à visionner en replay sur le thème “Lutte contre la fraude au virement : quelle est la solution la mieux adaptée ?

Pour accéder au webinar en replay, cliquer sur l’image ci-dessous :

Webinar en replay Trustpair x Société Générale

Lors de ce webinar, Christian Gnanou, Responsable Offres et Lutte Contre la Fraude sur les Paiements à la Société Générale et Baptiste Collot, CEO chez Trustpair vous présentent comment la digitalisation des processus et le contrôle automatisé des tiers permettent aux Directions financières de protéger leur entreprise de ces menaces tout en gagnant en efficacité.

Au programme :

  • Introduction au risque de fraude au virement
  • Le digital, la solution aux problématiques identifiées
  • La réponse de Trustpair et la Société Générale : une solution digitale pour contrôler la donnée tout au long de la chaîne de paiement

 “Un état des lieux où malheureusement, la fraude s’amplifie au quotidien”

En 2019, 1/3 des entreprises qui ont subi au moins 5 attaques de fraude. S’il s’agit ici seulement de tentatives et non de cas avérés, “il faut savoir que ces volumes d’attaques augmentent et que la crise COVID a malheureusement ajouté un paramètre complémentaire sur le sujet“. En moyenne, le préjudice est de 80K par entreprise et 48% des fraudes sont issues de la fraude aux faux fournisseurs. Ce constat s’avère d’autant plus vrai que lors de ce webinar, 57% des sondés ont répondu avoir subi une fraude au cours de ces 12 derniers mois, avec dans la majorité des cas une tentative de fraudes aux faux fournisseurs.

Si les techniques opérées sont désormais de mieux en mieux connues en entreprise (fraude au président, usurpation d’identité, cyberattaque), la sensibilisation des collaborateurs reste le premier pas vers la protection de l’entreprise. Chaque département et Direction financière doit être en mesure d’identifier ces risques et de pouvoir répondre à la question : “comment pouvons-nous réagir ?”. 

“Aujourd’hui, nous sommes en période d’exercice budgétaire pour les années suivantes. Il est important, dès 2021 ou fin 2020 si cela est possible, d’allouer un budget à la lutte contre la fraude. Au-delà de ce budget, il faut avoir un plan d’urgence à mettre en place en cas d’attaque et ne pas se retrouver dépourvu le jour où l’on est attaqué en se demandant : que fais-je ? Où vais-je ?”

Depuis le début de l’année, on voit un doublement des tentatives de fraude en entreprises. On le voit de façon quasi-quotidienne, surtout depuis la crise sanitaire que nous avons vécu“.

Afin de faire face à ces menaces, il est primordial pour les entreprises d’appliquer à leur processus un modèle sécuritaire, diviser en 5 points :

  • Effectuer des audit de sécurité sur les systèmes d’information ;
  • Renforcer les procédures de contrôle interne en les auditant ;
  • Assurer régulièrement auprès des collaborateurs des sensibilisations et des formations internes pour se prémunir contre les fraudes ;
  • Intégrer au budget projet, une évolution avec un outil efficace de Lutte contre la fraude ;
  • Se rapprocher de sa banque pour obtenir des conseils.

  La réponse digitale de la Place Bancaire

Alors de 60% des sondés lors de ce webinar s’accordent à dire que le digital est la bonne réponse pour lutter contre la fraude en entreprise, l’adoption de ces pratiques par les entreprises n’est pas toujours systématiques et doit devenir une priorité. Si les escrocs sont de plus mieux en mieux équipés pour déployer leurs actions frauduleuses, il est important que les entreprises prennent part à la digitalisation afin d’y faire face.

La lutte contre la fraude se compare à une fusée à trois étages. Le premier niveau concerne l’entreprise, où il y a une “obligation” d’être vigilant et de mettre en place un certain nombre de solutions. Le deuxième niveau de sécurité concerne les établissements proposant des solutions. Ils ont la capacité de vous apporter des solutions gratuites pour vous donner un certain nombre de modèles et vous permettre d’effectuer vos vérifications. Enfin, le troisième niveau concerne les offres complémentaires, qui sont des offres de Place, et qui vous permettent de renforcer votre sécurité. Comme les fraudeurs utilisent toutes les failles de votre entreprise, il vous faut au moins ces trois étages pour vous apporter une réelle sécurité sur les parties paiements et virement.”

L’offre SEPAmail Diamond fait partie des solutions de Place visant à renforcer la sécurité des entreprises. Mais il est important de préciser que cette offre est limitée en terme couverture géographique, et ne permet que la vérification de 90% des IBAN français. Ainsi, “dès qu’on est dans un modèle hors France, la sécurité de ce modèle n’est plus assurée”.

“Au-delà de faire des contrôles ponctuels, c’est d’avoir un contrôle et une vision sur la totalité de la chaîne de valeur de paiement qui est important. Cette chaîne part de la base tiers et vous permet d’avoir un certain nombre d’étapes avant le dernier point qui est la validation du paiement. Tout au long de cette chaîne, il est important de s’assurer qu’il n’y a pas de faille ou d’intrusion dans le modèle.”

La réponse Trustpair et de Société Générale 

L’enjeu réside dans le contrôle continu de la donnée tout au long de la chaîne de paiement, réalisable dans un périmètre international. Le but et d’aller au-delà de la couverture SEPAMail Diamond limité aux IBAN français, de fiabiliser la donnée à chaque étape du paiement et de proposer des outils digitaux dynamiques, adaptés et intégrés aux process de contrôle et aux outils financier.

Afin d’apporter une réponse à ces besoins, Société Générale et Trustpair s’associent pour aider les ETI et Grandes Entreprises à lutter contre la fraude au virement. Le but est d’assurer un contrôle continu tout au long de la chaîne de paiement en proposant :

  • Une offre de lutte contre la fraude la plus globale du marché en terme de couverture du risque et de territorialité ;
  • Un outil métier adapté aux exigences des Directions financières grâce à de multiples fonctionnalités ;
  • Une capacité d’innovation et une technologie de pointe en phase avec les besoins des équipes financières.

“Plus que jamais, nous devons accompagner nos clients dans le maintien de leur activité. Avec Trustpair, notre volonté d’innover dans le domaine de la lutte contre la fraude répond parfaitement aux menaces actuelles et aux enjeux des Directions Financières.” Christian Gnanou, Responsable Offres et Lutte Contre la Fraude sur les Paiements à la Société Générale

Pour en savoir plus sur ce partenariat et sur l’offre, regarder notre webinar en replay ou contacter notre équipe d’expert.

Nouveau call-to-action

*Etude Fraude 2020 Euler Hermes – DFCG

Articles liés