Panorama des regtech européenne

RegTech : la conformité bancaire au cœur de l’innovation

A l’heure du Big Data, du Cloud et de l’intelligence artificielle, la donnée devient un enjeu majeur. Le législateur s’en saisit donc et forme un cadre réglementaire très strict quant à la collecte et au traitement des donnéesDans ce contexte, l’exploitation de la donnée constitue un véritable défi pour les établissements bancaires et intermédiaires du secteur, lesquels doivent traiter une quantité considérable de données tout en s’assurant de respecter la loi à chaque instant. Les RegTech, fintechs spécialisées dans l’utilisation de la data en accord avec la réglementation, les aident à relever ce défi. 

Innovantes et modernes, les RegTech se sont imposées comme des acteurs incontournables au cours des trois dernières années. Pour remplir leur objectif, elles ont recours à une batterie de technologies avancées. Parmi les plus utilisées d’entre elles, on peut notamment citer l’Intelligence artificielle et le Machine Learning (23%), le Cloud (19%) et le Big Data (19%) selon l’étude RegTech Sia Partners-AEC Fintech.

Face à ces nouveaux enjeux, l’apport des RegTech se veut une première réponse dans l’automatisation des processus KYC (“Know Your Customer”) … au point d’en faire un avantage concurrentiel ? Découvrez un secteur en pleine croissance dans un contexte d’inflation législative.

La RegTech, qu’est-ce que c’est ?

Après “qu’est-ce qu’une FinTech ?” (Finance + Technologie), la question se pose maintenant pour la RegTech. Contraction de Régulation et Technologie, celle-ci désigne des start-up et entreprises développant des solutions automatiques SaaS de mise en conformité et de vérification des bénéficiaires d’opérations. Ce dernier processus est nommé KYC et désigne le contrôle de l’identité des clients de l’entreprise en respect de la législation applicable.

La crise financière de 2008 dessinait en réalité les prémisses d’un renforcement de la législation, lequel se poursuit encore aujourd’hui avec, par exemple, à l’échelon européen, le RGPD (collecte et traitement des données) ou la directive MiFID 2 (transparence des marchés financiers).

Face à l’accroissement des responsabilités pesant sur les banques, assurances et Directions Financières des entreprises, les RegTech utilisent le plein potentiel de l’intelligence artificielle. Elles développent alors des programmes en Cloud, reposant sur le Machine learning et le Big Data. Ces solutions modernes et innovantes savent faire preuve de dynamisme et de réactivité face à la croissance de la pression législative et la quantité de données devant être traitées.

Téléchargement Livre blanc Conformité et gestion des tiers Trustpair

Quels sont les avantages des RegTech et solutions KYC ?  

Ces solutions inédites représentent un véritable gain de temps pour l’entreprise grâce à l’automatisation des process. Par exemple, sur la base des informations financières et administratives de l’entreprise, le logiciel détecte les dispositions réglementaires et lois applicables, avant de procéder à une vérification automatique de la mise en conformité.

Évidemment, la réduction concomitante des risques présente un intérêt financier pour l’entreprise, laquelle se met à l’abri des lourdes sanctions prévues en cas de défaut de conformité.

L’entreprise, enfin, gagne en efficacité grâce à la numérisation des services et, consécutivement, leur simplification. Les solutions SaaS centralisent la gestion des données, toutes accessibles depuis un dashboard avec une recherche facilité.

Quelles solutions pour contrôler  l’identité client et se mettre en conformité ?

Une étude du cabinet KPMG menée en 2018 révèle l’effervescence du secteur RegTech. En Europe, plus de 240 acteurs développent des solutions KYC, avec une forte concentration au Royaume-Uni et en France (respectivement 38% et 18%).

Ci-dessous un panorama de RegTech européennes en pleine ascension :

  • LemonWay : centralisation et gestion des paiements complexes, vérification d’identité KYC

Créée en 2007 à Paris, la start-up a des bureaux dans les capitales de France, d’Espagne, d’Italie et du Royaume-Uni. Sa solution facilite la gestion des paiements et authentifie les bénéficiaires des opérations.

  • Trustid : vérification des coordonnées postale et téléphonique

En vertu de la législation KYC, Trustid propose une solution logicielle (SaaS) permettant l’authentification de l’adresse et du numéro téléphone de toute personne physique.

  • Chekk : solution personnalisée de sécurité et vérification d’identité numérique

Chekk propose des solutions SaaS aux entreprises, mais également à destination des particuliers, lesquels peuvent y regrouper leurs documents numériques en toute sécurité.

  • Scorée : mise en conformité et veille réglementaire pour les assurances

La solution française RegTech s’adresse aux assureurs et courtiers avec l’ambition de “faire de la conformité réglementaire un avantage concurrentiel“.

  • Appi : sécurisation des données clients et moyens de paiement, vérifications KYC

Avec le coffre-fort et sa technologie de Blockchain, Appi centralise et protège les données, sécurise les transactions et permet la signature électroniques d’eDocuments. Le contrôle de l’identité est automatisé et respecte toutes les législations applicables, comme l’EIDAS et le RGPD.

  • VerifEasy / Nabu : solution SaaS de vérification des documents de crédit

Basée à Strasbourg, VerifEasy (Nabu depuis juin 2020) propose une solution automatique de vérification des documents bancaires autorisant la levée de crédits conséquents. 

  • Shoyo : un passeport data crypté, simplifié et personnalisé

Après transmission de vos informations financières et administratives, Shoyo vous délivre un “passeport data universel” sécurisé grâce au Blockchain. Celui-ci vous sert alors pour tout futur investissement et vous laisse définir qui accède à quelles informations et pour combien de temps.

  • Trustpair : solution de sécurisation des paiements et la lutte contre la fraude

Fondée en 2017, Trustpair propose une solution SaaS à destination des Directions Financières des ETI et Grands Comptes afin de lutter contre les fraudes au virement. Avec des contrôles automatiques et un audit continu des coordonnées bancaires des fournisseurs, Trustpair permet de maintenir un référentiel tiers à jour et alerte en temps réel sur les erreurs et anomalies détectées dans la base pour éviter les fraudes au virement.

Nouveau call-to-action

Pour conclure :

Le durcissement de la législation financière et de la réglementation KYC a précipité l’émergence de nouveaux acteurs répondant aux besoins de mise en conformité des entreprises. Outre la réduction des risques et éventuelles sanctions, des RegTech comme Trustpair vont encore plus loin et optimisent les performances des entreprises clientes. Amélioration des process, digitalisation des services, centralisation de la gestion des données : ces solutions innovantes visent l’efficacité, au-delà de l’objectif initial de mise en conformité.

Articles liés