Actualités Trustpair

Trustpair vous présente l’Étude Fraude 2022 !

livre-blanc-site-etude-fraude-2022

Accenture, SAP et Trustpair vous dévoilent leur Étude Fraude 2022, menée en collaboration avec Option Finance et Spoking Poll! Chaque année, nous observons une recrudescence des tentatives de fraude : 2022 n’y échappe pas, et les entreprises doivent renforcer leur dispositifs de sécurité pour déjouer les menaces.. A travers cette nouvelle étude, découvrez comment les entreprises font face à la fraude en 2022. 

La fraude au virement, une réalité 

Le risque de fraude reste omniprésent, avec 95% des entreprises victimes de tentative de fraude en 2021, et 3/4 de ces tentatives qui ont abouti à un préjudice financier.

L’étude révèle que pour 64% des entreprises, la fraude au RIB est la technique de fraude la plus répandue cette dernière année. La cyber fraude et l’usurpation d’identité sont les deux techniques de fraudes les plus éprouvées par les entreprises.

“L’augmentation et la prise de conscience de la fraude au virement n’est pas surprenant. Il est d’ailleurs en corrélation directe avec les investissements des entreprises en termes de cyberdéfense. Cela s’explique par des investissements historiques massifs dans la cyberdéfense des infrastructures, qui reste bien évidemment à peaufiner, et du peu d’investissement dans la cybersécurité applicative qui s’avère être tout aussi incontournable. Nous constatons aujourd’hui un rééquilibrage entre ces deux domaines absolument complémentaires.” –  François Bourgeois, Head of Finance & Risk Business Advisors – SAP France

Face à l’intensification des risques de fraude au virement, les corporates comprennent l’importance du risque cyber. 

“En 2021, 50% des fraudes en moyenne impliquaient une cyberattaque. Ce chiffre n’a pas été publié, mais on voit bien qu’ il y a une prise de conscience du risque de fraude et de cyberattaque dans les entreprises.” –  Baptiste Collot, Président – Trustpair

Étude Fraude 2022

Vers des dispositifs plus performants ? 

Les actions de sensibilisation et les premiers dispositifs anti-fraude, comme le reflète la première édition de l’Étude Fraude 2021 Trustpair & Accenture, semblent porter leurs fruits et permettent aux corporates de poursuivre leur chemin vers la mise en place de projets plus importants et plus intégrés à leurs systèmes d’information. 

  • Les contrôle manuels restent majoritaire avec 62% 
  • 91% des répondants déclenchent un contrôle de RIB lors de l’ajout d’un tiers en base
  • 87% des répondants savent qu’il existe des solutions anti-fraude et 58% des entreprises sont outillés d’une solution technologique de lutte contre la fraude

“Le taux de notoriété des solutions de contrôle des coordonnées bancaires dépassent les 87% : nous ne sommes plus dans une phase de découverte ou d’éducation, mais vraiment dans une phase d’équipement de la place de manière générale. La question n’est plus est-ce que je vais m’équiper, mais quand est-ce que je vais m’équiper et à quel niveau je priorise ce projet par rapport aux autres.” – Baptiste Collot, Président – Trustpair 

Une prise de maturité des corporates 

Historiquement, la lutte contre la fraude au virement concerne les départements Finance, mais les équipes IT ont aujourd’hui un rôle à jouer, et sont embarquées dans la prise de décision et la mise en place des projets.

“Quand l’entreprise positionne le projet à l’échelle gestion global du risque tiers, l’équipe finance peut suffire. Les équipes finance, achat et IT doivent collaborer pour couvrir l’ensemble des points de risque de la chaîne procure-to-pay.” – Elodie Bananier, Compliance and Operational Risk Managing Director – Accenture France

Au-delà de l’évolution des dispositifs de lutte contre la fraude, cette prise de maturité se reflète finalement par une confiance plus forte dans les solutions disponibles sur la place, et  une volonté de s’outiller en conséquence. Si l’objectif des entreprises consiste à sécuriser la chaîne de paiement de bout en bout, l’enjeu réside dans une meilleure intégrité des données et la mise en plca de solutions technologiques dédiées. 

“La mise en place de solutions dédiées à la lutte contre la fraude au virement est en phase de maturité au sein des entreprises. La recrudescence des cyberattaques dans un contexte d’essor du télétravail a accéléré l’intérêt des groupes à s’équiper.” – François Bourgeois, Head of Finance & Risk Business Advisors – SAP France

Une prise de maturité des entreprises face à la fraude au virement. Tel le principal enseignement que nous observons chez Accenture, SAP et Trustpair à la lecture de cette nouvelle édition de l’étude. Et si cette prise de conscience ne date pas d’hier, 2022 se place comme témoin d’une mise en marche des entreprises, qui ont une volonté forte de se professionnaliser dans la gestion de la lutte contre la fraude au virement. 

Vous souhaitez en savoir plus sur les résultats ? Téléchargez l’Étude Fraude 2022 Trustpair – Accenture – SAP

Découvrez aussi la restitution des résultats en vidéo, dans notre webinar en replay. 

webinar accenture x trustpair x SAP

A propos de l’Étude Fraude 2022 : 

L’enquête a été menée du 1er décembre 2021 au 25 janvier 2022 auprès de 134 Directeurs Financiers et Directeurs Trésorerie d’ETI et Grands Groupes Français. L’enquête a été réalisée par administration d’un questionnaire par Internet et par téléphone via la plateforme Spoking Polls.

 

La Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…

Pour tout savoir sur la manière dont nous traitons vos données, consultez notre Charte de confidentialité.

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.