Conformité finance

Comment procéder à la vérification des IBAN ?

vérification IBAN - validation IBAN

Le numéro IBAN est l’identifiant unique d’un compte bancaire : il permet de réaliser des transactions bancaires entre différents comptes. Ce système international de numérotation de comptes bancaires permet donc de réaliser des transactions bancaires internationales. Ainsi, en cas d’IBAN erroné, les virements peuvent être annulés ou être effectués sur un mauvais compte. Une vérification IBAN défaillante en entreprise est aussi la porte ouverte à la fraude

Découvrez comment procéder à la vérification des IBAN. 

Qu’est-ce que le numéro IBAN ?

L’IBAN (International Bank Account Number) correspond à la carte d’identité d’un compte en banque. Il est composé de plusieurs caractères, associant des chiffres et des lettres. 

Ce numéro fut créé en 2006 à l’aune de l’Organisation internationale de normalisation (ISO, qui édicte les normes du même nom) et le Comité européen des standards bancaires (ECBS, aujourd’hui ECP pour Conseil européen des paiements). 

Le but de l’IBAN est de faciliter et sécuriser les transactions internationales entre établissements bancaires. De nombreux pays l’emploient : c’est le cas des pays membres de l’Union Européenne, mais aussi de l’Algérie, du Brésil, etc. Le plus souvent, l’IBAN coexiste avec d’autres systèmes internationaux, comme SWIFT.   

Le format de l’IBAN est propre à chaque pays : en France, il commence par « FR » et est suivi de 25 caractères. 

A noter : l’IBAN est à différencier du RIB (Relevé d’Identité Bancaire). Le premier est l’identifiant du compte en banque, tandis que le second est un document reprenant les informations relatives au compte, comme les coordonnées du destinataire, le numéro de compte, le code BIC et l’IBAN. 

New call-to-action

Pourquoi avez-vous besoin d’un IBAN ?

Un IBAN est nécessaire pour pouvoir effectuer des transactions dans la zone SEPA. Il s’agit de l’identifiant de votre compte en banque. Afin de pouvoir mettre en place des prélèvements, ou pour recevoir des versements, il est donc essentiel de disposer d’un IBAN. 

Chaque compte bancaire, après son ouverture effective, est automatiquement associé à un IBAN, qu’il est possible de retrouver dans l’espace client.  

Quelles erreurs courantes font qu’un IBAN est erroné ?

Erreurs de frappe

L’IBAN est une longue suite de chiffres, parfois de lettres, et il est donc possible de se tromper lors de la saisie. Si l’IBAN erroné ne correspond à aucun compte existant, alors les futurs virements seront rejetés

Il peut donc être difficile, voire impossible, de récupérer le montant du virement, d’où la nécessité de procéder à une vérification d’IBAN. 

A noter qu’il est possible de demander un recall virement, qui consiste à annuler le virement. Il est donc nécessaire de l’effectuer avant que le virement ne soit exécuté, ce qui signifie que le recall virement n’est pas possible en cas de virement instantané par exemple. Il est donc préférable de privilégier une vérification IBAN systématique. 

Formats incorrects

En cas de format incorrect, le prélèvement sera là aussi rejeté, ce qui peut entraîner des frais pour non-respect des délais de paiement, d’où l’importance d’une vérification IBAN systématique. 

Coordonnées du destinataire

Ces coordonnées correspondent au nom, prénom et adresse postale du titulaire du compte (ou de l’entreprise qui y est associée). Se tromper dans les coordonnées du destinataire ne remet pas en cause le virement, tant que le numéro IBAN est correct. Cela peut néanmoins gêner les processus de vérification d’IBAN. 

IBAN erroné : quel impact sur les relations avec les tiers ?

En cas d’IBAN erroné, les virements peuvent être rejetés, effectués sur d’autres comptes, etc. 

Le manque de vérification IBAN est aussi une porte ouverte à la fraude. Un arnaqueur peut usurper l’identité d’un fournisseur et prétexter un changement de RIB ou d’IBAN par email. Les nouvelles coordonnées bancaires sont donc entrées dans la base des tiers, et les futurs paiements de factures seront effectués sur un compte frauduleux. 

En plus des pertes financières, la relation de l’entreprise avec ses tiers se retrouve dégradée. La fraude et le manque de vigilance entraînent une perte de confiance. De plus, l’entreprise peut se trouver redevable de frais de retard si elle ne respecte pas les délais de paiement. Une situation probable dans le cas d’une fraude, qui prend souvent du temps à être détectée. 

De plus, dans le cas d’ETI et de grandes entreprises, les bases tiers sont conséquentes, et le risque de saisir un IBAN erroné ou frauduleux est donc démultiplié. La vérification IBAN manuelle, chronophage, peut être à l’origine d’erreurs conséquentes. 

Il convient dès lors d’adopter une solution adaptée, comme Trustpair. Cette plateforme nouvelle génération de gestion des risques tiers permet la vérification IBAN, optimise le processus Procure-to-Pay et sécurise ainsi les relations avec les fournisseurs. Le risque de fraude au virement est donc supprimé. Le fonctionnement souple et agile de la plateforme Trustpair est pensé pour les grandes entreprises et ETI, pour une collaboration renforcée au sein de la Direction financière. 

Enfin, grâce à l’intégration de SEPAMail Diamond, la vérification IBAN est automatique, pour des risques réduits.

Exemple d’IBAN par pays 

Bien que ce système d’identification bancaire ait été adopté par de nombreux pays, le format d’IBAN varie en fonction de la domiciliation : 

  • Le code pays : FI pour Finlande, EE pour Estonie, GR pour Grèce, etc.
  • La longueur : il s’agit du nombre de chiffres indiqués après le code pays ; il y en a entre 16 et 34, selon la domiciliation

Pour certains pays, on retrouve également des lettres dans l’IBAN, comme en Irlande et en Grande-Bretagne. Il est donc important de prendre en compte les spécificités de chaque pays lors de la vérification IBAN. 

Retrouvez ci-dessous un tableau présentant des exemples d’IBAN : 

Vérification IBAN : exemple d’IBAN par pays
Allemagne DE89 4876 0087 5763 1378 07
Belgique BE62 7511 0876 7698
Chypre CY25 1452 4532 1984 1384 1945 5824
Danemark DK50 0404 2934 1822 21
Espagne ES07 2020 1972 2901 6573
Grande-Bretagne GB29 NWBK 2101 8164 3231 09
Pologne PL27 1147 2009 0000 4092 0213 4513 

Comment vérifier à qui appartient un IBAN ?

Il n’est pas possible de vérifier à qui appartient un IBAN au moment de la saisie : il est donc conseillé de procéder à la vérification IBAN avec le titulaire du compte.  

Pour les entreprises, la vérification d’IBAN manuelle est fastidieuse, chronophage et, surtout, n’est pas infaillible. Nous l’avons constaté : un IBAN mal saisi peut être à l’origine de virements initiés sur un compte bancaire erroné, voire de fraudes au virement

C’est pourquoi il est essentiel de faire appel à une plateforme de gestion des risques tiers. Trustpair est votre allié contre la fraude au virement B2B. Une plateforme agile, fondée sur l’intelligence artificielle, est mise à disposition des ETI et grands comptes afin d’optimiser la collaboration au sein des Directions financières et des équipes compliance. La plateforme intègre SEPAMail Diamond, permettant d’automatiser systématiquement la vérification IBAN, supprimant les risques de fraude au virement. 

Demandez une démonstration de Trustpair et sécurisez les relations avec vos tiers. 

Nouveau call-to-action

Suivez nos dernières actualités

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…

Pour tout savoir sur la manière dont nous traitons vos données, consultez notre Charte de confidentialité.

newsletter-icone

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.