Détecter les virements bancaires suspects et réagir efficacement

virements bancaires suspects

Dernière modification le 8 novembre, 2023

Le saviez-vous ? En 2022, 50% des entreprises ont subi au moins une tentative de fraude. Ce chiffre témoigne d’une réalité avec laquelle il faut composer : la fraude, et en particulier la fraude au virement, est un risque auquel toute entreprise doit faire face.

Dans ce contexte, comment détecter les virements suspects, et comment réagir ? Il existe des signaux à surveiller et des moyens d’agir rapidement. L’objectif : éviter les fraudes graves susceptibles de mettre en péril votre activité.

Trustpair protège votre entreprise en bloquant tous les virements bancaires suspects grâce au contrôle automatique des RIB fournisseurs et des campagnes de paiement. Contactez un expert dés maintenant.

Luttez contre la fraude - Demande de demo - trustpair

Comprendre les virements bancaires suspects

Qu’est-ce que la fraude au virement ?

La fraude au virement bancaire est l’une des techniques les plus utilisées contre les entreprises par les fraudeurs. Et les grandes entreprises en sont les premières victimes. En effet, selon le baromètre « Les entreprises face à la fraude au virement en 2023 », 40% des entreprises de plus de 500 salariés ont été victimes de tentatives de fraude en 2022.

La fraude au virement peut prendre plusieurs formes, telles que :

Dans tous les cas, il s’agit pour les fraudeurs d’obtenir des virements illégaux réalisés par les entreprises ciblées, en utilisant un prétexte fallacieux. Dans la plupart des cas, les opérations bancaires frauduleuses sont dues à une erreur humaine. Failles dans les processus de vérification, manque de sensibilisation à la fraude, vulnérabilité d’un salarié qui se laisse prendre dans le piège tendu par un fraudeur… Ces failles peuvent prendre plusieurs formes. C’est à l’entreprise de détecter les virements bancaires suspects avant que la fraude n’aboutisse.

Par ailleurs, la dématérialisation des processus a permis l’élaboration de techniques de fraude toujours plus affûtées : phishing, envoi de liens frauduleux, usurpation d’identité bancaire… Les fraudes sont de plus en plus sophistiquées et se multiplient. Pourtant, et c’est un paradoxe, de nombreuses entreprises continuent à utiliser des méthodes manuelles de lutte contre la fraude. Or, celles-ci manquent d’efficacité face à la complexité nouvelle des méthodes des escrocs.

Comment reconnaître les virements bancaires suspects ?

On reconnaît les virements bancaires suspects à :

  • Une ou plusieurs transactions dont vous n’êtes pas à l’origine,
  • Des sommes débitées de votre compte sans motif.

Attention : certaines arnaques peuvent porter sur de petites sommes prélevées régulièrement, pour éviter d’attirer l’attention. Il est donc important de se montrer attentif et d’exercer une surveillance régulière.

Quels sont les signaux d’alerte à surveiller ?

En premier lieu, il est nécessaire d’apprendre à repérer les emails frauduleux. Ces emails sont souvent la première porte d’entrée des fraudeurs vers les comptes de l’entreprise. Généralement, ces emails sont reconnaissables à :

  • Leurs fautes d’orthographe et de grammaire,
  • Leur tentative de reproduire le logo d’une structure existante (une banque, une mutuelle, un partenaire commercial…),
  • Leur adresse similaire à celle d’un expéditeur connu.

Ils peuvent également être dotés d’un objet anormalement alarmiste (“urgent !”, “danger”, “alerte de sécurité”, etc.), pour inciter le destinataire de l’email à cliquer et/ou à réagir rapidement.

Dans le cas d’une tentative de fraude au président, par exemple, votre interlocuteur va se faire passer pour le dirigeant d’une société et prétexter une urgence pour demander un virement bancaire. La fraude peut aussi prendre la forme d’un fournisseur (dont l’identité a été usurpée) qui prétend avoir changé de coordonnées bancaires. En conséquence, tout changement d’informations concernant un fournisseur exige une vérification additionnelle pour éviter le risque de fraude. C’est ce que réalise Trustpair de manière automatique.

Ensuite, si la fraude a déjà été réalisée, les éléments suivants doivent attirer votre attention :

  • Des montants anormaux (parce qu’ils sont importants et/ou non prévus) ont été prélevés de votre compte,
  • Des virements ont été réalisés vers un destinataire inconnu ou dont l’identité n’a pas été vérifiée.

Dans ce cas, il est important de réagir le plus rapidement possible.

Vous souhaitez en apprendre plus sur la fraud en entreprises ? Téléchargez gratuitement notre dernière étude sur l’état des lieux de la fraude.

Etude Fraude 2023 - SAP Trustpair

Quelles sont les étapes pour réagir face aux virements bancaires suspects ?

Voici les étapes à suivre.

 

Faire preuve de réactivité

Dès qu’on prend connaissance d’une fraude, il est important de réagir rapidement.

En effet, une fois la fraude réalisée, les pirates vont réceptionner les sommes indûment obtenues sur un compte bancaire, généralement localisé à l’étranger. Il est alors compliqué de récupérer les fonds perdus. D’autant plus s’il s’agit d’un virement SEPA instantané, qui est irrévocable. Cependant, il existe une procédure appelée recall qui permet d’annuler un virement pour obtenir le “rappel” des sommes versées.

 

Engager une procédure de recall

Le recall est une opération par laquelle un donneur d’ordre demande à sa banque d’annuler un virement pour récupérer les sommes versées. Elle fonctionne pour les virements SEPA émis en euros, dans les cas suivants :

  • Un problème technique est survenu,
  • Il y a eu un doublon (le virement a été réalisé plusieurs fois),
  • Une fraude a été constatée.

Dans ces trois cas limitatifs, la banque du donneur d’ordre va contacter la banque du bénéficiaire pour demander le retour (recall) des sommes versées.

Deux cas de figure sont à distinguer :

  • L’ordre de virement n’a pas encore été effectué par la banque du donneur d’ordre,
  • L’argent a été versé sur le compte du bénéficiaire.

Dans le premier cas, il est important de contacter la banque réceptrice au plus vite pour annuler le virement bancaire. Certaines banques autorisent en effet l’annulation d’un virement avant l’exécution de l’ordre, mais cela n’est pas systématique. Dans le second cas, c’est la banque du donneur d’ordre qui va demander à la banque du bénéficiaire de restituer les sommes versées.

En pratique, de nombreux obstacles empêchent souvent cette restitution. Il suffit par exemple que l’ordre de virement ait été réalisé dans un pays hors de la zone SEPA pour que l’argent ne puisse pas être retourné.

Il est donc préférable d’être proactif et de mettre en place des moyens de prévention pour empêcher toute fraude au virement.

 

Porter plainte

Dernière étape : porter plainte auprès des services de police ou de gendarmerie dans les 24 heures suivant le virement. Il est également important de signaler la fraude sur des plateformes dédiées comme PHAROS ou Cybermalveillance.gouv.fr.

 

Quelles solutions pour prévenir les virements bancaires suspects ?

La fraude au virement bancaire n’est heureusement pas une fatalité. Voici les moyens dont disposent les entreprises pour s’en prémunir :

 

La vérification des coordonnées bancaires des clients et fournisseurs

La plupart des fraudes au virement sont réalisées au moyen de coordonnées bancaires. Par exemple, le fraudeur va usurper l’identité d’un fournisseur connu de l’entreprise et prétendre avoir changé de RIB. Les fonds versés le seront donc sur son compte, et non plus sur le compte du fournisseur.

Les entreprises doivent donc prendre l’habitude de vérifier systématiquement les informations bancaires de leurs fournisseurs et de leurs clients. Par exemple, si un fournisseur vous annonce avoir changé de RIB, procédez à des vérifications pour vous assurer qu’il s’agit bien de votre fournisseur habituel et non d’un interlocuteur qui aurait usurpé son identité.

 

La ségrégation des tâches

Ces vérifications impliquent notamment de séparer les fonctions de chaque collaborateur : comptable, trésorier, DAF… Mais aussi d’instaurer des protocoles stricts, comme le principe des 4 yeux qui consiste à attribuer à un collaborateur différent une étape de vérification. Autrement dit, chaque tâche doit être assignée à une personne en particulier. En plus d’éviter la fraude interne, cela permet d’éviter l’erreur humaine.

 

La mise en place des solutions de contrôle automatisées

L’automatisation est l’un des meilleurs remparts contre la fraude. Alors que les processus manuels sont chronophages, faillibles et coûteux, les processus automatisés permettent de réaliser toutes les vérifications nécessaires en peu de temps. Ils sont aussi plus sûrs et plus efficaces.

Ainsi, une plateforme telle que Trustpair permet de contrôler les coordonnées des virements bancaires des tiers et de bloquer les virements bancaires suspects en quelques minutes. En aidant les entreprises à prévenir la fraude au virement, elle leur apporte sérénité et efficacité. Contactez l’un de nos experts dés maintenant !

 

Pour conclure…

Les virements bancaires frauduleux sont en hausse, et leurs conséquences peuvent être graves. Le préjudice n’est pas seulement financier : il peut aussi être réputationnel et/ou psychologique, avec un impact durable sur les salariés. Cependant, la fraude au virement n’est en aucun cas une fatalité. Il appartient en réalité aux entreprises de mettre en place des processus de contrôle stricts pour s’en prémunir. A ce titre, les solutions automatisées de contrôle des RIB et de blocage des virements suspects s’imposent comme un excellent moyen pour les entreprises de se protéger.

FAQ

Un virement bancaire suspect est une opération bancaire qui soulève des doutes quant à son origine ou sa destination. Il peut s’agir par exemple d’un montant inhabituellement élevé, ou d’une transaction effectuée vers un compte inconnu.

Outre la mise en place de contrôles stricts et d’une sensibilisation des collaborateurs à grande échelle, les entreprises peuvent prévenir les virements bancaires frauduleux en utilisant des plateformes de protection contre la fraude au virement telles que Trustpair.

La réactivité est la clé. Il est ainsi important de signaler le virement bancaire suspect à sa banque, mais aussi de porter plainte auprès des services de gendarmerie. Dans certains cas, une procédure de rappel des fonds, appelée recall, est possible. C’est notamment le cas lorsque les fonds ont été versés dans un pays de la zone SEPA.

Le contrôle des virements bancaires reste le moyen le plus efficace pour lutter contre la fraude au virement. Pour s’en assurer, l’entreprise peut réaliser des tableaux de bord et suivre des indicateurs (KPI) lui permettant de s’assurer que les tentatives de fraude dont elle est victime diminuent.

Gérer les risques liés à la Trésorerie d’entreprise.

Suivez nos dernières actualités

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…
Merci ! Votre inscription à la newsletter Trustpair a bien été prise en compte.

        En cliquant sur « Je m’abonne », vous acceptez recevoir la newsletter Trustpair pour être informé(e) des nouveautés ou de toutes informations importantes sur nos services. En vous abonnant, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

newsletter-icone

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.