Aller au contenu

Ressources pour les Directions Financières

Les experts Trustpair mettent à disposition des ressources gratuites pour les équipes Finance afin d’y découvrir les meilleures pratiques du marché et des avis d’experts.

En 2021, 95% des entreprises ont subi au moins 1 attaque de fraude à caractère financier. A travers cette étude menée par Accenture, SAP et Trustpair, en collaboration avec Option Finance et l’institut Spoking Polls, découvrez 

Le trésorier face au monde d'après : déjouer la fraude en 2022

Trustpair accompagne les trésoriers dans leurs enjeux de lutte contre la fraude au virement. Face à cette explosion des risques, les trésoriers jouent un rôle clé dans cette lutte de chaque instant ! C’est en s’appropriant les codes de cet environnement hostile, et 
Trustpair et Altares dévoilent en un guide pratique inédit pour accompagner les Directions financières dans leur stratégie de Data Management. Dans ce contexte, les entreprises se doivent de définir et de mettre en œuvre une stratégie claire de 
 

Trutspair, Accenture et Option Finance dévoilent une Etude Fraude 2021 afin de comprendre comme se positionnent les Directions Financières face aux risques de fraude au virement en 2021. L’étude révèle que la lutte contre la fraude est un sujet important pour 89% des DAF. Si ils sont 79% à inscrire la fraude

Alors que les entreprises se tournent de plus en plus vers la digitalisation, la fonction comptable n’est pas en reste. En effet, l’automatisation des tâches devient un enjeu majeur pour cette fonction au coeur de la Direction financière. Elle se présente

Seul 1% des entreprises estiment avoir une maîtrise « optimisée » des enjeux liés aux tiers. Pourtant, chaque entreprise est tenue de respecter les réglementations françaises et internationales en vigueur pour assurer la conformité de son activité. La maîtrise des risques liés aux tiers représente donc un enjeu central, dont le non-respect peut nuire à la réputation de l’entreprise, mais

86 % des entreprises estiment que la digitalisation est un enjeu de taille pour la fonction Finance. À l’heure où la maîtrise des big data est devenue primordiale, la digitalisation est quant à elle un facteur essentiel pour améliorer la performance des entreprises. La fonction DAF doit dès à présent repenser la structure de ses organisations et apprendre à maitriser les outils digitaux

26% des entreprises françaises ont été victimes d’une fraude avérée en 2018La fraude n’arrive pas qu’aux autres. Et elles sont de plus en plus technologiques. Certains individus (et aujourd’hui des organisations criminelles) sont capables d’exploiter les failles de votre entreprise. Face à eux, les contrôles manuels mis en place peinent à détecter ces tentatives de fraude.

Vous souhaitez échanger avec des experts de la fraude au virement ?

Ressources et actualités Trustpair

Retrouvez l’ensemble des ressources pour les équipes Finance : meilleures
pratiques, avis d’experts, conseils, actualités

  • Blog
  • Livres blancs
  • Podcasts
  • Webinars
CACIB x Trustpair
Crédit Agricole CIB améliore son offre de Cash Management en s’associant avec Trustpair
Reading Time: 3 minutes

Communiqué de presse – Montrouge, le 12 mai 2022

 

Afin d’accompagner ses clients dans la sécurisation des opérations bancaires sur les marchés internationaux, Crédit Agricole CIB annonce la conclusion d’un partenariat avec la fintech Trustpair, spécialiste de la gestion des risques fournisseurs et clients, de la lutte contre la fraude au virement et de la digitalisation des processus.

Un service additionnel pour garantir la sécurité des transactions

Véritables enjeux pour les directions financières des grandes entreprises, la fraude au virement et la cybercriminalité se sont multipliées ces dernières années, en raison notamment de la digitalisation de leurs activités et de la généralisation du travail à distance. Selon le baromètre mené par Euler Hermes – DFCG en 2021, 2 entreprises sur 3 ont subi au moins une tentative de fraude et 14% des entreprises touchées estiment le préjudice subi à plus de 100.000 €.

Fort de ce constat, Crédit Agricole CIB choisit de s’associer à Trustpair afin de proposer à ses clients, opérant en France et à l’international, une solution de gestion de risques permettant de valider l’identité des fournisseurs et clients bénéficiaires des paiements, ainsi que les coordonnées bancaires associées, afin d’éviter toute usurpation d’identité et fraude au virement.     

La plateforme Trustpair facilite le quotidien des directions financières dans leur lutte contre la fraude en permettant : 

  • d’assurer un contrôle continu de la base existante des fournisseurs et clients, pour être alerté en temps réel de la survenance d’un risque, et bénéficier de tableaux de bord de pilotage du risque ;
  • de digitaliser l’ensemble des processus manuels de contrôle des données des fournisseurs et clients, avec un gain fort en sécurité et temps dédié au sujet ;
  • de s’intégrer à leurs outils et processus, grâce aux connecteurs et interfaces de programmation d’application (API).

Ce partenariat, qui s’inscrit dans la stratégie de développement continue de l’offre de Cash Management de Crédit Agricole CIB, permettra aux clients de la Banque de bénéficier d’une gamme complète de services visant à renforcer la sécurisation de leurs transactions, en complément de l’ensemble des outils de sécurité, de contrôle et de traçabilité déjà proposés.


A propos de Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (Crédit Agricole CIB) 

Crédit Agricole CIB est la banque de financement et d’investissement du groupe Crédit Agricole, 12e groupe bancaire mondial par les fonds propres Tier1 (The Banker, juillet 2021). Près de 8900 collaborateurs en Europe, Amériques, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique, accompagnent les clients de la Banque dans la couverture de leurs besoins financiers à travers le monde. Crédit Agricole CIB propose à ses clients grandes entreprises et institutionnels une gamme de produits et services dans les métiers de la banque de marchés, de la banque d’investissement, des financements structurés, de la banque commerciale et du commerce international. Pionnier dans le domaine de la finance Climat, la Banque occupe aujourd’hui une position de leader sur ce segment avec une offre complète pour l’ensemble de ses clients. 

Pour plus d’informations : www.ca-cib.fr

Contacts presse Crédit Agricole CIB : 

Maryse DOURNES – + 33 1 41 89 89 38 – maryse.dournes@ca-cib.com
Sandra CLAEYS – + 33 6 11 91 11 67 – sandra.claeys@ca-cib.com  

Linkedin | Twitter

***

A propos de Trustpair

Trustpair est la plateforme nouvelle génération de gestion des risques de tiers qui accompagne les directions financières dans la lutte contre la fraude au virement et la sécurisation des relations avec leurs tiers.

Créée en 2017 à Paris, l’entreprise rassemble 90 collaborateurs, sa solution équipe plus de 150 grands comptes Européens et Américains et est désormais plébiscitée par un réseau de partenaires de premier rang composés de banques, cabinets de conseil et d’éditeurs de logiciel.

Site web : www.trustpair.fr 

Réseaux sociaux : LinkedIn | Twitter

Contact presse Trustpair :

Léonore BRIN – lbrin@trustpair.fr

Webinar_Keys_Exalog_Trustpair
Webinar : comment Keys Asset Management déjoue la fraude avec Trustpair?
Reading Time: 2 minutes

Dans le cadre de notre partenariat avec Exalog, nous vous proposons un webinar “ retour d’expérience ” afin de vous présenter la manière dont nous accompagnons nos clients dans la mise en place de projets portés sur la sécurisation des bases de tiers et la lutte contre la fraude au virement. Pour ce webinar, nous donnons la parole à Fabrice Meunier, Directeur Financier au sein du groupe Keys Asset Management.

Contexte du projet Keys Asset Management

Depuis sa création en 2011, le Groupe Keys Asset Management s’est spécialisé dans le développement et la gestion de fonds d’investissement immobiliers alternatifs et innovants pour le compte d’investisseurs avertis et professionnels.

Fabrice Meunier, Directeur Administratif et Financier est, avec son équipe finance, responsable de la gestion de la trésorerie des fonds sous gestion de Keys Reim et des actionnaires du groupe.

Étant l’un des deux signataires de paiements, le fait d’engager ma responsabilité sur chaque virement est une préoccupation permanente.” – Fabrice Meunier

C’est la raison qui poussera le groupe à faire appel à Trustpair.

Fiabilisation des processus grâce à une intégration au connecteur natif Trustpair pour Allmybanks

Lors de ce webinar inédit, Fabrice Meunier partagera en direct son retour d’expérience Trustpair et présentera comment les équipes gère au quotidien les risques tiers et sécurise leur paiements.

Avec la participation de :

  • Fabrice Meunier, Directeur Administratif et Financier chez Keys Asset Management – spécialisé dans le développement et la gestion de fonds d’investissement immobiliers
  • Mathilde Cottard, Customer Success Manager – Trustpair
  • Liu Meng, Directrice Relation Client – Exalog

Au programme de ce webinar :

  • La problématique de Keys Asset Management
  • Le nettoyage des bases de données tiers via l’Audit Trustpair
  • L’intégration de Trustpair au système de trésorerie Allmybanks (Exalog)
  • Les résultats observés par les équipes de Keys Asset Management

Si la thématique de cet événement vous intéresse et que vous souhaitez prendre part à cet échange, rejoignez nous le mardi 17 mai 2022 à 11h.

 

WEBINAR-KEY-EXALOG-TRUSTPAI-SINSCRIRE

Etapes ordre de virement en entreprise Trustpair
Ordre de virement : une étape incontournable à maîtriser en entreprise
Reading Time: 6 minutes

Les arnaques au virement sont de plus en plus courantes dans la vie des entreprises. En 2020 selon les Clés de la banque, ce sont 900 fraudes aux ordres de virement qui ont été recensées, pour un préjudice total de 120 millions d’euros. Les conséquences pour la trésorerie et la pérennité économique de l’entreprise peuvent être dramatiques.

Si l’essentiel du processus du virement appartient à la banque, le donneur d’ordre joue un rôle essentiel dans la survenance de la fraude en autorisant par erreur ou négligence un ordre de virement au profit d’un escroc. Les entreprises de toutes tailles sont concernées par la fraude au virement dès lors que des mécanismes de délégation de pouvoir interviennent dans les processus de paiement. Il convient de mettre en place des bonnes pratiques afin de limiter les erreurs humaines en donnant un ordre de virement. 

Quelles sont les arnaques susceptibles de générer des ordres de virement frauduleux et comment limiter les erreurs dans la transmission des ordres au virement ? Trustpair vous donne ses conseils !

Quelles sont les différentes arnaques au virement bancaire ?

La plupart des arnaques au virement bancaire reposent sur des méthodes issues de l’ingénierie sociale : l’escroc, à partir des données dont il dispose, gagne la confiance de son interlocuteur afin de lui faire initier un ordre de virement frauduleux à son profit. En d’autres termes, contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’outil informatique joue généralement un rôle secondaire dans la fraude. L’escroquerie se concentre essentiellement sur la crédulité des délégataires de pouvoir bancaire.

Parmi les fraudes les plus connues allant en ce sens, il est possible de citer :

  • la fraude au président où l’escroc se fait passer pour un dirigeant de la société dans le but d’initier un ordre de virement urgent. Ce type de fraude concerne surtout les grandes sociétés où la hiérarchie pyramidale peut déresponsabiliser les acteurs tout en créant une opacité entre le top management et les délégataires d’un pouvoir bancaire ; 
  • l’arnaque au RIB ou l’escroquerie aux coordonnées bancaires consistant à usurper l’identité d’un fournisseur de la société dans le but d’opérer un changement de coordonnées bancaires au profit de celle de l’escroc ;
  • l’escroquerie à l’informatique où l’escroc se fait passer pour un responsable informatique afin d’initier des “virements tests” ou d’installer un logiciel espion permettant de récupérer les informations bancaires. 

Webinar en replay trustpair thierry pezennec

Les délais de traitement des ordres de virement : une aubaine pour les escrocs ?

En principe, un ordre de virement est irrévocable de sorte que le donneur d’ordre ne puisse pas revenir sur l’ordre émis à la banque. Ceci étant, certaines banques peuvent accepter d’annuler l’ordre si celui-ci n’a pas été exécuté. 

Mais, le délai d’exécution d’un ordre de virement est très court : la banque dispose légalement d’un jour maximum pour virer le montant à la banque du bénéficiaire (art. L133-13 du Code monétaire et financier). De plus, la démocratisation du virement instantané – dont l’utilisation est parfaitement légitime dans le cadre d’une fraude au président – réduit ce délai à quelques secondes. 

En conséquence, l’entreprise dispose d’un temps très court, voire nul, pour annuler un ordre de virement. À défaut, il conviendra d’effectuer un recall de virement (s’il s’agit d’un virement SEPA) afin de récupérer les sommes sur le compte du bénéficiaire. Cette solution reste toutefois théorique puisque les escrocs effectuent une multitude de virements vers d’autres comptes dispersés au niveau géographique afin de brouiller les pistes.

Il est donc préférable de mettre en place une véritable politique de prévention dans l’entreprise afin de limiter la survenance d’ordre de virement frauduleux.

Quelles bonnes pratiques mettre en oeuvre pour limiter les failles au moment de transmettre un ordre de virement ?

Entre la sensibilisation des acteurs de l’entreprise et la mise en place de processus de validation de virement, il existe de nombreuses bonnes pratiques pour limiter drastiquement la survenance et l’impact des fraudes au virement.

Mettre en place une procédure interne d’exécution des virements

Il convient d’établir dans l’entreprise un cadre strict dans lequel les ordres de virement peuvent être émis. Il s’agit de définir clairement : 

  • les délégataires de pouvoirs bancaires ;
  • les montants maximum par délégataires ;
  • Mettre en place un système de double authentification comme la double signature ou le principe des 4 yeux ;
  • les procédures d’urgence notamment pour définir un cadre applicable aux opérations inhabituelles permettant un traitement efficace tout en empêchant la survenance d’une fraude au président par exemple.

Afin de limiter les risques, ce document sera uniquement accessible aux personnes concernées.

Mener des actions de sensibilisation sur les escroqueries

Dès lors que les collaborateurs prennent conscience de l’existence des pratiques d’escroquerie, leur vigilance est renforcée. Néanmoins, la sensibilisation doit s’accompagner d’atelier et de formation afin de renforcer la prise de conscience des collaborateurs en insistant sur l’importance des procédures d’exécution des virements, des modes opératoires des escrocs, la détection de mails frauduleux (vérification des noms de domaine, orthographe, demandes suspectes…).

Établir une veille sur les escroqueries aux entreprises

Les escroqueries s’adaptent à la vigilance des entreprises en essayant d’avoir une longueur d’avance sur les connaissances établies en la matière. Elles sont donc évolutives. Pour maintenir une vigilance efficace, il apparaît opportun de rester informé sur les dernières fraudes en vogue et d’assurer une communication interne efficace sur ces sujets.

Maîtriser les informations de l’entreprise

Comptes Linkedin des collaborateurs, rapports financiers et relations presses de l’entreprise… Internet regorge d’informations qui prisent isolément sont anodines, mais peuvent être recoupées afin d’établir de véritables axes stratégiques à destination des escrocs.

Dès lors, il apparaît à minima important de garder secrètes les personnes susceptibles d’effectuer des virements dans l’entreprise. Cela permet d’éviter qu’elles ne soient prises pour cible.

Sécuriser les accès aux services bancaires

Cela va de soi, les identifiants permettant d’initier des ordres de virement doivent rester confidentiels. Chaque délégataire d’un pouvoir bancaire doit pouvoir disposer de son propre identifiant de sorte que ce dernier ne doit pas être partagé entre les différents collaborateurs de l’entreprise.

Les codes d’accès doivent être régulièrement modifiés et être composés d’une série aléatoire de caractère pour éviter notamment les attaques au dictionnaire.

Sécuriser les installations informatiques

Le parc informatique de l’entreprise est une proie idéale pour les cyberattaques et notamment les cyber extorsion. L’entreprise doit disposer d’une politique de cybersécurité (charte informatique) en adéquation avec les types de données traitées pour veiller notamment au respect du RGPD, mais aussi pour sécuriser les informations clé de cette dernière.

Antivirus, firewall, cryptages des données… Ils existent des solutions graduées pour s’adapter au mieux aux exigences de cybersécurité.

Vérifier les coordonnées bancaires fournisseurs et maintenir un référentiel sain

Les référentiels fournisseurs doivent pouvoir servir de base de données pour instiguer les ordres de virement. En mentionnant les différentes coordonnées bancaires d’un tiers, l’entreprise doit être en mesure de contrôler si ces coordonnées sont associées à la bonne personne physique ou morale. Généralement, les vérifications sont faites manuellement, créant un risque élevé pour l’entreprise qui devient vulnérable aux erreurs humaines ou à la présence de données erronées ou anormales. Mais si cette opération peut être réalisée manuellement, mais elle peut aussi être faite de manière automatisée, ce qui renforce alors considérablement son efficacité et sa sécurisation. 

Chez Trustpair nous accompagnons les directions financières des ETI et grands comptes  dans la maîtrise de leurs contrôles fournisseurs. Grâce à un contrôle continu du référentiel tiers à partir d’un croisement intelligent de sources de données, les risques liés aux erreurs humaines sont proscrits. Vous disposez alors d’un référentiel sain, maîtrisez votre donnée fournisseur et protégez votre DAF face aux risques de fraude au virement !

Nouveau call-to-action


POINTS À RETENIR

  • Les entreprises sont de plus en plus touchées par la fraude au virement bancaire. Le but des escrocs est alors de récupérer le maximum d’information sur l’entreprise ou ses fournisseurs afin d’usurper leur identité ou de leur subtiliser des informations sensibles et confidentielles.
  • Lorsque le donneur d’ordre émet un virement bancaire par erreur ou sur un compte frauduleux, récupérer les fonds peut s’avérer très compliqué. Parfois même impossible. En effet, les délais de virement sont généralement très rapides. Les escrocs ont alors le temps de déporter les fonds de comptes bancaires en comptes bancaires, rendant ainsi le traçage et le rappel de fonds impossible. 
  • La sensibilisation des acteurs de l’entreprise et la mise en place de processus de validation de virement sont essentiel pour prévenir de la fraude en entreprise. En complément, il existe d’autres pratiques pour les limiter.
  • La solution Trustpair vous permet justement de renforcer la sécurité de vos contrôles fournisseurs. Nous accompagnons ainsi votre entreprise dans sa lutte contre la fraude. Grâce à l’automatisation des contrôles des RIB fournisseurs et à un audit continu de votre base, vous êtes en mesure de maîtriser vos process de sécurité et données tiers.

 

Livre Blanc Trustpair x ALtares - Data Management : le remède contre la fraude au virement
Data Management : le remède contre la fraude au virement

Trustpair et Altares dévoilent en un guide pratique inédit pour accompagner les Directions financières dans leur stratégie de Data Management.

Le taux de croissance annuel moyen de ce volume de données devrait être de 26 % jusqu’en 2024. Ce sont les données professionnelles, c’est-à-dire les données embarquées et de productivité, qui devraient connaître le taux de croissance annuel moyen le plus élevé d’ici 2024 (+40,3%). Dans ce contexte, les entreprises se doivent de définir et de mettre en œuvre une stratégie claire de Data Management. Le Data Management (ou gestion des données) regroupe l’ensemble des processus, outils et méthodologies permettant de collecter, qualifier, stocker, utiliser et sécuriser les données au sein d’une organisation.

Une stratégie performante de Data Management est synonyme de prises de décisions plus éclairées, d’une capacité accrue à optimiser les coûts et mettre sur le marché des produits innovants… Bref, sans gestion des données bien pensée, pas de gain de productivité, ni de réactivité, ni de progression du chiffre d’affaires.

Découvrez)en plus à travers notre livre blanc.

Nouveau call-to-action

replay-trustpair-Altares-webinar-Data-Management
Data Management : le seul remède à la fraude au virement ?

Véritable organisme vivant, les données relatives aux tiers évoluent et se dégradent dans le temps. Si l’on ajoute à cela le niveau de risque et de sensibilité élevée de ces données, assurer leur fiabilité devient un enjeu stratégique pour les entreprises. Lors de ce webinar Data Management, nos invités d’honneur Frédéric Paresy et Michael Lisch, Ingénieurs Avant-Vente chez Altares, interviennent au côté de Baptiste Collot, Président Trustpair afin d’échanger autour des sujets Data Management, Smart Data et lutte contre la fraude.

Avec l’essoufflement du modèle Big Data et l’émergence des nouvelles technologies, les données intelligentes, ou Smart Data, ont désormais une place de choix en entreprise. Elles n’ont plus d’autre choix que de changer leur modèle de management pour assurer la qualité de leurs données tiers tout au long de la relation d’affaires et ainsi sécuriser chaque étape de leur processus Procure-to-Pay.

Au programme du Webinar Data Management

    • En quoi consiste le Data Management pour les Directions financières?
    • Comment s’assurer de travailler avec des données tiers fiables ?
    • Quelles sont les grandes étapes pour réussir un onboarding fournisseur ?
    • En quoi une bonne gestion des données protège-t-elle des risques de fraude ?

Si vous êtes intéressé.e par ces thématiques, regardez le webinar Data Management en replay.

Replay Webinar Trustpair x Altares - Data Management

podcast e-Attestions.com & Trustpair - conformité lutte fraude
Allier conformité et lutte contre la fraude

Podcast proposé par e-Attestations.com : dans cet épisode, Baptiste Collot et Emmanuel Poidevin – CEO de e-Attestations.com – échangent sur la conformité, lutte contre la fraude au virement et plus particulièrement sur la maitrise des données fournisseurs.

e-Attestations part EN LIVE avec Baptiste Collot co-fondateur et CEO de Trustpair , la solution de référence pour lutter contre la fraude au virement en entreprise.

Dans cet épisode, Baptiste Collot et Emmanuel Poidevin échangent sur la conformité, lutte fraude au virement et plus particulièrement sur la maitrise des données fournisseurs. Les fraudes au virement se sont professionnalisées. Elles se sont massifiés et la finalité est toujours la même : l’usurpation d’identité. Les attaques sont récurrentes, les occurrences connues. Il ne s’agit plus uniquement de gérer le risque mais de le couvrir.

  • Comment sécuriser la chaine opérationnelle au quotidien ?
  • Comment maitriser la qualité de ses données ?
  • Comment couvrir l’ensemble des processus de création, modification et paiement de ses fournisseurs ?
  • Comment allier conformité et lutte contre la fraude ?

Cette problématique concerne aussi bien les grands comptes que les PME ou ETI. Bonne écoute.

Podcast Fraudologie - Fraude au virement - Sécuriser ses IBAN
Sécuriser ses IBAN avec Trustpair

Podcast proposé par FRAUDOLOGI€ : Qu’est-ce que la fraude au virement ? Quelles sont les solutions pour s’en protéger ? Comment sécuriser ses IBAN ? Pour vous apporter des réponses, Denis Pénot donne la parole à Baptiste COLLOT, Président de Trustpair.

Baptiste Collot est le premier expert auquel je fais appel pour enrichir notre vision de la lutte contre la fraude. Il a fondé en 2017 la société Trustpair après avoir travaillé dans un grand groupe français où il a été confronté aux difficultés pour gérer une donnée fondamentale dans la vie d’une entreprise : l’IBAN.

Podcast Forecast - comprendre la fraude au virement
Comprendre la fraude au virement

Podcast proposé par FORCAST : Comprendre la fraude au virement  est une chose, mais savez-vous comment protéger votre entreprise ? Afin de bien aborder le sujet, Jean-François Galeo donne la parole à Baptiste COLLOT, Président de Trustpair.

Usurpation d’identité, hacking, fraude interne, ingénierie sociale… En 2018, 70% des directions financières se sont dits victimes de tentatives de fraudes au virement. Elles n’étaient que 30% en 2009 !

Dans ce nouvel épisode de Forecast – Podcast, « le podcast qui met la lumière sur le monde de la trésorerie d’entreprise », Baptiste Collot, Président et co fondateur de la société Trustpair, nous parle d’un sujet dont il est expert : la fraude. L’objectif est simple : comprendre la fraude au virement.

  • Qu’est-ce qu’une fraude ?
  • Comment les fraudeurs opèrent ?
  • Comment anticiper et limiter le risque de fraude ?