Vérification IBAN par pays

Sélectionnez un pays et nous vous affichons le format d’IBAN spécifique à celui-ci pour vous aider à valider un numéro.

Pays
SEPA
LONGUEUR DE L'IBAN
Exemple
VALIDATION AUTOMATIQUE DU COMPTE SUR LA PLATEFORME TRUSTPAIR

Validation automatique des IBAN partout dans le monde avec Trustpair

Trustpair, la solution de référence mondiale de prévention contre la fraude au virement, automatise la vérification des IBAN. Sécurisez vos paiements dès aujourd’hui, partout dans le monde.

Automatisez la validation des IBAN de tous vos fournisseurs.

Peu importent les pays d’origine de vos fournisseurs, gagnez du temps et réduisez les risques d’erreur grâce à la validation automatique des comptes. Fluidifiez vos process et gagnez du temps en automatisant les informations de compte à la fois pendant leur onboarding et en cas de mise-à-jour de leurs coordonnées bancaires, et réduisez au maximum les risques de fraude.

Eliminez les contrôles chornophages

Aucun contrôle manuel requis, quel que soit le pays de votre fournisseur

Validation locale et internationale

Notre plateforme peut contrôler automatiquement les formats d'IBAN dans 170+ pays

Evitez la fraude au paiement

Recevez des alertes en temps réel en cas de numéro ou de format d'IBAN inattendu

Qu’est-ce que le numéro IBAN ?

 

L’IBAN (International Bank Account Number) correspond à la carte d’identité d’un compte en banque. Il est composé de plusieurs caractères, associant des chiffres et des lettres parmi lesquels le code banque ou le numéro de compte. A chaque ouverture de compte, un IBAN est généré.

Ce numéro fut créé en 2006 par l’Organisation internationale de normalisation (ISO, qui édicte les normes du même nom) et le Comité européen des standards bancaires (ECBS, aujourd’hui ECP pour Conseil européen des paiements).

Le but de l’IBAN est de faciliter et sécuriser les transactions internationales entre banques. Le plus souvent, il coexiste avec d’autres systèmes internationaux, comme SWIFT.

Un format spécifique selon le pays du fournisseur

 

Le format de l’IBAN est propre à chaque pays : en France, il commence par « FR » et est suivi de 25 caractères.

A noter : l’IBAN est à différencier du RIB. Le premier est l’identifiant du compte en banque, tandis que le second est un document reprenant les informations relatives au compte (informations du bénéficiaire, numéro de compte, code BIC et IBAN).

La validation des IBAN est de ce fait importante pour vous assurer que vous transférez de l’argent au bon bénéficiaire et éviter le risque d’arnaque au virement.

Quelles erreurs courantes font qu’un IBAN est erroné ?

 

Erreurs de frappe

L’IBAN est une longue suite de caractères et il est donc possible de se tromper lors de la saisie.

En cas d’erreur, il peut être difficile, voire impossible, de récupérer le montant du transfert et de demander un recall virement. Il est donc préférable de privilégier une vérification IBAN systématique.

Formats incorrects

Le prélèvement sera là aussi rejeté, ce qui peut entraîner des frais pour non-respect des délais de paiement.

Coordonnées du destinataire

Ces informations correspondent au nom, prénom et adresse postale du propriétaire du compte (ou de l’entreprise qui y est associée). Se tromper dans les coordonnées du destinataire ne remet pas en cause le virement, tant que le numéro IBAN est correct. Cela peut néanmoins gêner les processus de confirmation et il deviendra plus difficile de trouver le titulaire d’un IBAN.

IBAN erroné : quel impact sur les relations avec les tiers ?

 

En cas d’IBAN erroné, les transferts peuvent être rejetés, effectués sur d’autres comptes, etc.

L’absence de confirmation d’un IBAN est aussi une porte ouverte aux arnaques. Un arnaqueur peut usurper l’identité d’un fournisseur et prétexter un changement de RIB ou d’IBAN par email. 

En plus des pertes financières, la relation de l’entreprise avec ses partenaires se retrouve dégradée. La fraude et le manque de vigilance entraînent une perte de confiance et l’entreprise peut se trouver redevable de frais de retard si elle ne respecte pas les délais de paiement. 

Dans le cas d’ETI et de grandes entreprises, les bases tiers sont conséquentes, et le risque de saisir un IBAN erroné ou frauduleux est donc démultiplié

La solution ? Adopter une plateforme antifraude comme Trustpair. Cette solution de protection contre la fraude confirme l’authenticité des IBAN, optimise le processus Procure-to-Pay et sécurise ainsi les relations avec les fournisseurs. 

Comment procéder à une vérification d’IBAN efficace ?

 

Il n’est pas possible de vérifier à qui appartient un IBAN au moment de la saisie : il est donc conseillé de procéder à la confirmation de l’IBAN avec le propriétaire du compte.

Pour les entreprises, la vérification d’IBAN manuelle est fastidieuse, chronophage et, surtout, n’est pas infaillible. Nous l’avons constaté : un IBAN mal saisi peut être à l’origine de transactions initiées sur un compte bancaire erroné, voire de fraudes au virement.

C’est pourquoi il est essentiel de faire appel à une plateforme de gestion des risques tiers, comme Trustpair. Trustpair est votre allié contre la fraude B2B. Une plateforme agile, fondée sur l’intelligence artificielle, est mise à disposition des grands comptes afin d’optimiser la collaboration au sein des Directions financières et des équipes. La plateforme intègre de nombreuses sources de données externes comme SEPAMail Diamond, permettant d’automatiser le contrôle des RIB et le contrôle des IBAN des fournisseurs.  Les risques d’arnaque sont supprimés.

FAQ

Questions fréquentes sur la validation d'IBAN

Envie d’en savoir plus ? Voici les questions les plus fréquemment posées au sujet de l’automatisation de la validation des comptes fournisseur :

Plutôt que de s’appuyer sur des vérifications manuelles, sujettes aux erreurs et chronophages, optez pour une solution automatisée afin de rationaliser vos processus. La vérification manuelle d’un seul fournisseur peut prendre jusqu’à 30 minutes, surtout s’il est basé dans un pays où le format IBAN est spécifique, comme les États-Unis, le Canada ou l’Australie, alors qu’un logiciel anti-fraude tel que Trustpair réduit ce délai à environ 2 minutes, garantissant ainsi un examen plus complet.

L’utilisation d’une solution automatisée pour la validation de votre compte permet également d’éliminer la fraude de manière proactive, en vérifiant chaque transaction. Les paiements pour les fournisseurs non vérifiés sont automatiquement interrompus en temps réel, ce qui permet d’éviter les escroqueries courantes telles que la fraude au PDG ou la fraude au vendeur. De plus, les solutions automatisées comme Trustpair adhèrent à des normes de sécurité élevées, offrant des connexions API sécurisées et des connecteurs natifs pour protéger les données financières des clients.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

Les pays suivants ont des validations spécifiques :
Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Danemark, Colombie, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Luxembourg, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse. Notre plateforme peut valider les numéros de comptes bancaires de tous ces pays.

Les autorités de régulation jouent un rôle essentiel. Les exigences de la Nacha en matière de validation des comptes, par exemple, garantissent l’exactitude des coordonnées bancaires lors de la facturation des clients et offrent des ressources et une documentation précieuses pour la mise en œuvre correcte des procédures de validation des comptes.

De même, les cadres KYC (Know Your Customer) et AML (Anti-Money Laundering) jouent un rôle important.

Trustpair va au-delà des vérifications d’antécédents standard et garantit que votre entreprise n’envoie pas de fonds à des escrocs ou à des personnes malveillantes. Il s’agit d’un complément essentiel à vos mesures anti-fraude actuelles. Par conséquent, la plateforme est 100 % conforme aux réglementations.

La fraude aux paiements B2B englobe diverses tactiques, chacune d’entre elles pouvant entraîner des pertes financières importantes. Voici quelques types courants de fraude qui supposent des failles dans la validation des IBAN et des comptes fournisseur en général :

L’escroquerie au PDG appelée communément fraude au président : Les fraudeurs se font passer pour des cadres de haut niveau pour demander des paiements urgents. Les solutions de Trustpair permettent de vérifier ces demandes et d’empêcher les transactions non autorisées en identifiant tout compte frauduleux.

Arnaque au fournisseur (remplacement des coordonnées bancaires) : Les criminels manipulent les coordonnées bancaires des commerçants pour détourner les paiements vers leurs comptes. Le processus de validation de Trustpair garantit que les coordonnées bancaires correspondent à celles de fournisseurs légitimes.


Fausse facture : Les fraudeurs envoient de fausses factures pour tromper les entreprises et les amener à payer des services ou des produits qui n’ont jamais été fournis. Pour empêcher la fraude, la solution de Trustpair permet de vérifier l’authenticité des factures.


Piratage des e-mails (usurpation d’identité des fournisseurs) : Les pirates prennent le contrôle des comptes de messagerie des fournisseurs pour envoyer des demandes de paiement provenant de sources apparemment légitimes. Pour protéger les entreprises de ce type d’activité frauduleuse, la surveillance en temps réel de Trustpair détecte les anomalies avant que les paiements ne soient exécutés.


Fraudes internes : Des employés malhonnêtes manipulent les systèmes internes pour faciliter des transactions non autorisées. La fraude se produit lorsqu’ils saisissent leurs propres coordonnées bancaires au lieu de celles des commerçants et qu’ils reçoivent des virements. L’approche globale de Trustpair permet de prévenir ces menaces internes.

Trustpair peut protéger l’ensemble de votre chaîne P2P grâce à des intégrations agiles dans vos logiciels existants – approvisionnement, ERP et TMS. Nous offrons plusieurs options techniques pour se connecter à vos outils existants tels que SAP, Ariba, Sage. Vous pouvez également intégrer notre outil de validation automatique des comptes internationaux dans vos systèmes grâce à notre API, et ainsi augmenter la productivité de vos équipes financières en évitant de passer d’une plateforme à l’autre.