Partenariat Trustpair : une meilleure protection contre la fraude pour les clients Crédit Agricole IDF

partenariat crédit agricole

Dernière modification le 12 décembre, 2023

Trustpair et le Crédit Agricole Ile-de-France sont ravis de travailler ensemble pour lutter contre la fraude au virement. Tendances de la fraude, bénéfices du partenariat, déploiement… Virginie Grouselle – Directrice des Entreprises, Institutionnels, Professionnels de l’Immobilier et Aménagement du Territoire au Crédit Agricole Ile-de-France – répond à nos questions sur ce nouveau partenariat.

Vous êtes clients du Crédit Agricole Ile-de-France et vous souhaitez travailler avec Trustpair ? Contactez l’un de nos experts !

Nouveau call-to-action

  • Une question un peu générale pour commencer. Pourriez-vous vous présenter ? Expliquer votre rôle au Crédit Agricole Île-de-France et notamment votre rôle en rapport avec la fraude.

Je suis responsable du Marché des Entreprises au sein du Comité de Direction du Crédit Agricole d’Ile de France. Nous sommes plus de 200 collaborateurs qui accompagnons nos clients Entreprises, de moyennes entreprises aux grands groupes, dans leur développement par le financement de leurs investissements, la sécurisation de leurs opérations à l’international, l’accélération de leur transition énergétique et bien sûr par la gestion des flux au quotidien A ce titre, l’une de nos responsabilités de banquier est d’aider nos clients à croître de manière sécurisée.

Nous sommes donc très impliqués dans la prévention de la fraude pour nos clients. Malheureusement, les fraudeurs ont des techniques de plus en plus sophistiquées et ont souvent une longueur d’avance. Ils ont une capacité grandissante à récupérer de la data et à s’infiltrer chez nos clients.

  • Dans ce contexte, quel est l’enjeu du partenariat avec Trustpair ?

Nous oeuvrons déjà depuis longtemps pour sensibiliser nos clients au sujet de la fraude, par exemple via des communications spécifiques à des moments critiques comme les fêtes, les vacances d’été, etc.

C’est pour cette raison que l’on suit attentivement le marché, ses évolutions et les nouveaux protocoles de sécurité proposés. Nous voulons que nos clients soient mieux protégés.

D’ailleurs nos outils utilisent déjà des méthodes d’authentification forte. Nous utilisons l’analyse prédictive et la data pour détecter des schémas, des risques et nous avons des équipes spécialisées sur le sujet de la fraude. Ces équipes savent analyser les opérations atypiques et peuvent prendre contact avec les clients extrêmement rapidement quand il y a un doute. Cette partie “humaine” reste très importante.

Il y a un vrai enjeu de collaboration avec nos clients. Nous devons réussir à les sensibiliser au sujet de la fraude, sans pour autant leur faire peur.

Pour toutes ces raisons nous attendions avec impatience la collaboration avec Trustpair. C’est l’occasion pour nos clients de sécuriser tous leurs dispositifs de paiement. En plus, nous sommes réellement convaincus que c’est également l’occasion d’améliorer leur efficacité opérationnelle. Nous cherchions un acteur reconnu du secteur : avec Trustpair, c’est chose faite !

  • Pour revenir un peu sur la fraude, que constatez-vous aujourd’hui sur le “marché de la fraude” ? Est-ce que vous constatez une augmentation des fraudes ? Est-ce que leur dangerosité évolue ? Que voyez-vous chez vos clients ?

Force est de constater que la fraude continue à se développer. Elle est de plus en plus sophistiquée.

Malheureusement la fraude accompagne souvent le développement de nos clients. Il y a une croissance des échanges globaux. Par exemple, nous les voyons diversifier leur base de fournisseurs – notamment depuis la crise du Covid puisque beaucoup se sont rendus compte que dépendre d’un petit nombre de fournisseurs était risqué. Ce peut être une occasion d’infiltration pour les fraudeurs.

Et ce qui est intéressant c’est que, en échangeant avec nos clients, on se rend compte que les fraudeurs n’hésitent pas à détourner des petits montants, plusieurs fois de suite. Ils se disent que les petits montants vont passer sous le radar – et malheureusement c’est souvent le cas car ils n’attirent pas l’attention.

Le plus grand péril pour les entreprises c’est vraiment le blocage total de l’activité : si une fraude vient ponctionner fortement la trésorerie, ce sont des fournisseurs qui ne peuvent être payés, des clients qui ne peuvent livrés et donc une perte parfois conséquente de chiffre d’affaires. In fine ce sont également des emplois mis à risque.

  • Et comment jugeriez-vous le niveau de maturité de vos clients ? Est-ce que vous avez l’impression que vos clients sont au fait de tout cela ? Pensez-vous qu’ils se rendent compte du risque ?

Le niveau de maturité est très variable en fonction de la taille de l’entreprise.

Cela dépend également de la sensibilité des interlocuteurs. Par exemple, certains dirigeants peuvent considérer que leurs équipes comptables et de trésorerie sont depuis longtemps dans l’entreprise et qu’elles maîtrisent parfaitement toutes les procédures. En réalité, ce n’est pas parce que l’on est là depuis longtemps que l’on peut systématiquement détecter une fraude.

Notre rôle c’est de bien sensibiliser les clients au fait que n’importe qui peut être victime de fraude. Cela ne veut pas dire que l’équipe comptable ou trésorerie est moins bonne. C’est surtout que les techniques frauduleuses sont de plus en plus complexes à détecter. Cela peut réellement arriver à tout le monde.
La masse d’informations à traiter dans des délais souvent très courts peut conduire à commettre des erreurs. Nous répétons souvent à nos équipes, que l’extrême urgence doit accroître la vigilance !.

Finalement, même si l’on repère les schémas,. Il y a toujours ce sentiment que les fraudeurs ont un coup d’avance Les enjeux de cybersécurité sont forts : se faire hacker est de plus en plus en courant. Et les équipes ne pensent pas immédiatement que la partie paiement peut être impactée., Face à l’urgence, dès que les clients nous alertent nous bloquons tous les accès rapidement.

  • En quoi va consister le partenariat exactement ? Quel en est le fonctionnement ? Et le degré ?

L’objectif est de mettre nos clients en relation avec un acteur de référence qui propose une solution complète de gestion des risques. Une solution qui s’intègre facilement à l’environnement technique existant et aux outils. Cette partie là est très importante : cela permet vraiment de mieux maîtriser les données au long de la chaîne de paiement. L’intégration doit être fluide et facile à déployer.

Ce partenariat va permettre à nos clients d’avoir accès plus facilement à Trustpair, s’ils le souhaitent

  • Nous avons déjà abordé ces points, mais finalement, quels bénéfices ce partenariat va-t-il apporter à vos clients ?

Nos clients qui choisiront de travailler avec Trustpair vont bénéficier d’une bien meilleure protection contre la fraude. Ils vont pouvoir la détecter plus facilement. Par ailleurs, Trustpair leur permettra d’être en conformité avec les réglementations en vigueur, en toute sécurité.

Finalement, les équipes auront plus de temps pour gérer les opérations les plus atypiques . Des risques opérationnels et le d’erreurs vont être évités. Ce type d’outil permet de faire évoluer les procédures, les modes de fonctionnement au sein des équipes. L’entreprise évolue, et pour le mieux !

Gérer les risques liés à la Trésorerie d’entreprise.

Suivez nos dernières actualités

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…
Merci ! Votre inscription à la newsletter Trustpair a bien été prise en compte.

        En cliquant sur « Je m’abonne », vous acceptez recevoir la newsletter Trustpair pour être informé(e) des nouveautés ou de toutes informations importantes sur nos services. En vous abonnant, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

newsletter-icone

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.