Les 8 risques à prévenir et gérer dans votre entreprise

risques en entreprise

Dernière modification le 20 février, 2024

La gestion des risques en entreprise, ou GRE, est cruciale pour les dirigeants, car elle impacte les performances de la société. Pour l’aborder efficacement, il est nécessaire d’identifier et de résoudre précisément les risques qui menacent l’entreprise. Mais quels sont ces risques et comment les gérer ? Explications.

Trustpair est une plateforme qui gère le risque fournisseur et éradique le risque de fraude. Téléchargez notre livre blanc sur la gestion des risques tiers pour en savoir plus !

Livre blanc gestion des risques de tiers

Qu’est-ce qu’un risque pour une entreprise ?

Le risque en entreprise désigne l’évènement qui peut survenir et avoir un impact sur sa rentabilité ou sa pérennité. Par exemple :

  • Des erreurs de prévisions ou de gestion ;
  • Des menaces qui se réalisent ;
  • La survenance d’aléas défavorables.

Le risque se mesure par son degré de probabilité et par les conséquences humaines et financières qu’il génère pour la structure. Les risques peuvent ensuite être :

  • Acceptés ;
  • Transférés, par exemple sur un assureur ;
  • Diminués ;
  • Éliminés.

Pour lutter contre le risque en entreprise, il convient d’établir une cartographie des risques et de mettre en place un processus de management des risques (PMR). Ces opérations seront pilotées par :

  • La direction générale ;
  • Les directions opérationnelles, notamment la direction des affaires financières, très exposée ;
  • Un risk manager.

 

Quels sont les différents types de risques en entreprise ?

Les risques d’entreprises se scindent en deux grandes catégories : les risques internes et les risques externes, avec pour chacune, des sous-catégories de risques.

Les risques internes à l’entreprise

Ils désignent les risques liés à la gestion de l’entreprise, tant d’un point de vue opérationnel qu’humain.

Les différents risques opérationnels

Ils comprennent notamment :

  • Le risque de capital humain : la sécurité et la santé au travail, la perte de la culture d’entreprise, la formation insuffisante du personnel, les conflits sociaux, les difficultés de recrutement… ;
  • Les risques cyber : parmi les plus redoutés des dirigeants d’entreprise, ils comprennent notamment le ransomware (raçongiciel), le piratage de données, la panne du système informatique… Un logiciel comme Trustpair permet de lutter contre la fraude au virement bancaire, grâce au nettoyage continu de la base des données tiers et fournisseurs ;
  • L’interruption d’activité liée à un facteur interne (défaut sur la chaîne d’approvisionnement, par exemple) ou externe (catastrophe climatique qui entraîne la destruction des équipements) ;

Les risques financiers

Les risques financiers regroupent notamment :

  • Le risque d’augmentation du coût des matières premières et marchandises ;
  • Le risque de change pour les contrats en devises étrangères ;
  • Le risque de liquidités : l’entreprise ne parvient pas à vendre suffisamment de produits ou de services pour faire face à ses dettes ;
  • Les risques achat

Les divers risques de perte d’image

Ils comprennent notamment :

  • Le défaut de conception d’un produit conduisant à un accident ou au décès d’un utilisateur ;
  • L’atteinte à l’environnement ;
  • La mauvaise gestion d’une opération de rappel de produits…

Les risques stratégiques

Entrent dans cette catégorie :

  • Le risque sur le choix d’une nouvelle technologie dans l’entreprise ;
  • Le risque de positionnement ;
  • Le risque du monoproduit…

 

Les risques externes

Ils désignent les risques extérieurs à l’entreprise, comme :

  • Les aléas climatiques, les catastrophes naturelles, la météo ;
  • Les risques liés aux évènements géopolitiques (guerre, acte terroriste…) ;
  • Les risques liés à la fluctuation des marchés financiers ;
  • Le risque de non-conformité aux dispositions légales et réglementaires (RGPD, Loi Sapin 2, document unique d’évaluation des risques professionnels,  normes comptables… )…

Pour gérer efficacement vos risques fournisseurs et sécuriser votre onboarding fournisseur, téléchargez notre dernier livre blanc !

New call-to-action

Comment gérer les risques en entreprise ?

La méthodologie d’évaluation des risques

Le processus de management des risques s’effectue en plusieurs étapes :

  1. L’identification des risques et la hiérarchisation des risques liés à l’environnement externe, aux activités de l’entreprise et à son organisation. Il faut ici connaître les risques, mesurer leur probabilité de survenance et leur impact. L’entreprise dressera alors une cartographie des risques, qui devra être régulièrement mise à jour en fonction des risques nouveaux, notamment cyber ;
  2. La détermination d’un niveau de risque acceptable par les directions générale et opérationnelle. Les autres risques doivent faire l’objet d’un plan de gestion afin de les empêcher de nuire à la réalisation des objectifs de l’entreprise ;
  3. La définition d’un plan de gestion des risques, pour les atténuer et les maîtriser. Il s’agit ici de déterminer le budget à affecter au contrôle interne et à choisir quels risques transférer sur un acteur extérieur ;
  4. La fixation de critères de contrôle sur l’efficacité du plan de gestion des risques.

 

Les acteurs impliqués dans la prévention des risques

  • La direction générale et les directions opérationnelles : elles déterminent le niveau de risques acceptable et choisissent le traitement à apporter aux différents risques ;
  • Le risk manager : il assiste les directions dans la formulation d’une réponse adaptée aux risques (accepter, traiter, transférer, supprimer) et coordonne le processus de management des risques ;
  • Les auditeurs internes : ils mesurent l’efficacité des mesures prises et assurent le reporting aux autres acteurs.

La gestion des risques et la mise en place d’un plan de prévention constituent une opportunité pour l’entreprise d’accroître sa compétitivité et sa productivité vis-à-vis de la concurrence. Le succès du management des risques repose sur l’utilisation d’outils adéquats, comme Trustpair, qui effectue un contrôle systématique de la chaîne de paiement et protège donc du risque de fraude. Contactez un expert pour en savoir plus !

Nouveau call-to-action

FAQ

Il faut commencer par analyser les points forts et les points faibles de l’entreprise, puis regrouper les risques par catégories (risques externes et internes, opérationnels, financiers…). L’entreprise doit ensuite classifier et hiérarchiser les risques en fonction de la probabilité de survenance et de leur coût matériel et humain.

Le risque est un événement pouvant survenir, de nature à réduire la rentabilité d’une entreprise, voire à mettre en péril sa pérennité. Il convient de mettre en place un plan de gestion des risques, afin d’en apprécier la probabilité de survenance, leurs conséquences s’ils se réalisent et les plans de prévention et de correction à adopter.

Les risques opérationnels constituent une sous-catégorie des risques internes à l’entreprise. Ils comprennent notamment les risques liés à la conformité, à la sécurité des données, la fraude interne et externe, la sécurité des salariés…

Gérer les risques liés à la Trésorerie d’entreprise.

Suivez nos dernières actualités

Inscrivez-vous à la Newsletter Trustpair et recevez chaque semaine des conseils…
Merci ! Votre inscription à la newsletter Trustpair a bien été prise en compte.

        En cliquant sur « Je m’abonne », vous acceptez recevoir la newsletter Trustpair pour être informé(e) des nouveautés ou de toutes informations importantes sur nos services. En vous abonnant, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

newsletter-icone

Articles liés

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez l’ensemble des contenus autour de cette thématique.