ESG et Directions financières : une dimension à maîtriser d’urgence !

img ESG
Reading Time: 4 minutes

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont des outils permettant d’évaluer l’importance d’enjeux extra-financiers dans la stratégie des entreprises. L’intégration de ces critères a de plus en plus d’importance pour les Directions financières qui en ont compris tout l’intérêt. Nous vous expliquons dans cet article pourquoi les critères ESG constituent une dimension à maîtriser d’urgence pour votre Directions financières.

Critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) : de quoi parle-t-on ?

Les critères ESG (environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance) sont autant de normes propres aux activités d’une entreprise, utilisées par des investisseurs socialement responsables dans leurs stratégies d’investissement.

Les critères environnementaux, révélateurs du comportement de l’entreprise face à l’environnement

Les critères environnementaux tiennent compte du comportement des entreprises face au développement durable et à la protection de l’environnement de manière globale. Il s’agira notamment de tenir compte des émissions de CO2 et de gaz à effet de serre, des stratégies de prévention des risques environnementaux ou encore des techniques adoptées pour consommer moins d’énergie au quotidien. 

Les critères sociaux, ou la gestion du dialogue social dans l’entreprise

Les critères sociaux permettent d’examiner la manière dont l’entreprise gère les relations avec les clients, les salariés et les fournisseurs avec lesquels elle collabore au quotidien. Il s’agit donc de tenir compte de la qualité du dialogue social dans l’entreprise, de la qualité de formation des employés ou encore de l’importance de la stratégie d’emploi des personnes en situation de handicap. 

Les critères de gouvernance, signes de la gestion interne des postes de direction

On ne saurait parler des critères ESG sans mettre en évidence l’importance des critères de bonne gouvernance. Il s’agit d’analyser la direction de l’entreprise, les contrôles internes et les audits, sans oublier le niveau de transparence dans la rémunération des dirigeants. 

Ces critères tiennent également compte de l’importance qu’attache l’entreprise dans la lutte contre la corruption ainsi que le taux de féminisation dans les conseils d’administration. D’où l’importance de s’entourer d’un professionnel aguerri. Trustpair accompagne les entreprises dans le contrôle des données bancaires tiers, la sécurité des paiements et la lutte contre la fraude.

New call-to-action

Mode de fonctionnement des critères ESG

Comment s’opère l’analyse approfondie des différents critères ESG en pratique ? Les investisseurs potentiels prennent en compte une large palette de comportements à partir desquels ils dressent un portrait des sociétés d’un point de vue environnemental, social et de gouvernance.

Fonctionnement des critères environnementaux

Du côté des critères environnementaux, les investisseurs analysent certains éléments, comme le traitement des déchets, la pollution émise par l’entreprise, la consommation d’énergie et les techniques de conservation des ressources naturelles. De même, est prise en considération la manière dont l’entreprise gère les risques environnementaux auxquels elle est confrontée au quotidien. 

Quelles sont ses stratégies concrètes pour remédier à la situation ? Si elle doit faire face au devoir d’éliminer des déchets dangereux et contaminés, quelles marges de manœuvre a-t-elle décidé de prendre ? Une entreprise qui ne souhaite rien faire pour respecter les réglementations environnementales imposées par le Gouvernement ne sera pas bien placée dans le classement et donc peu attractive sur le plan des critères environnementaux.

Analyse des critères sociaux dans l’entreprise

Les critères sociaux impliquent quant à eux d’autres considérations, principalement orientées autour des relations sociales et commerciales dans l’entreprise. Cela prend en compte la santé et la sécurité des salariés, le respect des fournisseurs et partenaires de la société ainsi que les valeurs de l’entreprise dans le partage et le dialogue social. Les critères sociaux couvrent tant les conditions de travail des employés que le niveau de qualité des relations commerciales avec les fournisseurs

Mode de fonctionnement des critères de gouvernance

Enfin, les investisseurs potentiels analysent la position de l’entreprise face à l’importance d’une bonne gouvernance. En la matière, les Directions financières ont tout intérêt à prendre en compte cet impératif et à faire des critères de gouvernance leur cheval de bataille. 

Ces critères tiennent ainsi compte du niveau de transparence dans la comptabilité de l’entreprise, du rôle des actionnaires et du respect de leur droit de vote. Sans oublier la recherche de conflits d’intérêts, notamment dans le conseil d’administration et la présence éventuelle de pratiques illégales comme la corruption.

 

Critères ESG : avantages et inconvénients pour les Directions financières

Du côté des Directions financières, quels sont les avantages et les inconvénients de ces critères ESG ?

Atouts des critères ESG pour les Directions financières

L’entreprise qui souhaite suivre les critères ESG fait le choix de la voie de l’éthique, sans renier sur la productivité et les rendements. 

Les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance peuvent parfaitement bien être associés à d’autres facteurs de base comme la croissance et la taille de l’entreprise. Sensibiliser la structure à ces différents enjeux permet d’ailleurs d’afficher un meilleur rendement. En effet, une entreprise performante dans les trois piliers ESG améliore sensiblement son rendement. Cela est prouvé par plusieurs études, notamment celle menée par La Financière de l’Echiquier qui démontre que les meilleurs profils ESG créent une performance quasiment 4 fois supérieure aux pires profils ESG. Un écart qui ne cesse de se creuser avec les années.

Ainsi, une entreprise qui se dote de bonnes pratiques ESG adopte la bonne stratégie. Aujourd’hui, la majorité des investisseurs estime que ces facteurs sont autant de signes d’atténuation du niveau de risque. Devant l’évidence de l’importance cruciale de ces critères, les investisseurs n’hésitent plus à les intégrer dans leur processus décisionnel. Ils étaient 97 % en 2018 contre 78 % en 2017 d’après une étude menée par le cabinet EY. 

Inconvénients des critères ESG

Les critères ESG peuvent aussi avoir quelques inconvénients, comme le fait d’intégrer ce processus généralement sur le long terme en plus d’être plutôt contraignant. A court terme, une stratégie d’investissement durable reste vulnérable au sentiment présent sur le marché.

En outre, si les informations liées au développement durable sont largement diffusées dans les entreprises faisant partie d’économies développées, cela n’est pas forcément le cas dans les économies en stade de développement. Les informations sont alors difficilement accessibles, ce qui rend malaisée la notion ESG de certaines entreprises dans le monde entier.


POINT À RETENIR :

  • Les critères ESG sont des outils permettant d’évaluer l’importance d’enjeux extra-financiers dans la stratégie des entreprises.
  • Les critères environnementaux tiennent compte du comportement des entreprises face au développement durable et à la protection de l’environnement.
  • Les critères sociaux tiennent compte de la qualité du dialogue social dans l’entreprise.
  • Les critères de gouvernance tiennent compte des contrôles internes et des audits, et de l’importance de la lutte contre la corruption au sein des entreprises.

Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la newsletter Trustpair et recevez chaque mois nos conseils et actualités.

Suivez-nous pour rester informer

Ressources Trustpair

Les experts Trustpair mettent à disposition des ressources gratuites pour les équipes Finance.