Data Management : le remède contre la fraude au virement – Livre Blanc Trustpair x Altares

Data Management : le remède contre la fraude au virement - livre blanc trustpair altares
Reading Time: 6 minutes

Trustpair et Altares sont fiers d’annoncer la sortie de leur tout nouveau livre blanc « Data Management, le remède contre la fraude au virement » pour accompagner les Directions financières dans leur stratégie de Data Management et la lutte contre la fraude au virement. Entre chiffres, constats, études, témoignages d’experts et instructions, découvrez comment maîtriser des concepts et les enjeux qui y sont rattachés.

Au sommaire de ce guide pratique :

Alors que ¼ des entreprises ont subi une fraude en 2020 avec un préjudice moyen de 100 K€, renforcer la sécurité des processus de contrôles devient urgent. Et si l’antidote à la fraude au virement résidait dans une meilleure gestion des données ?

Indispensable pour une prise de décision éclairée et une sécurisation forte des processus, la gestion des données – Data Management – implique la maîtrise de plusieurs étapes telles que la collecte, le stockage, ou encore leur qualification.

Les environnements numériques se décloisonnent et les différents services doivent collaborer ensemble, l’heure est à la fiabilisation des données. Lees Directions financières doivent renforcer la pertinence et l’efficacité de leur stratégie et processus de Data Management

Sensibles et à risque, les données font aussi l’objet de convoitise auprès d’individus mal intentionnés. Les fiabiliser dans la durée est un défi de taille à relever. Ce guide s’attarde sur l’environnement dans lequel les données évoluent, et rassemble les bonnes pratiques à adopter pour vous assurer une maîtrise et un suivi durable sur vos données au fil du temps.

Data Management et gouvernance : un enjeu stratégique pour les Directions financières

Le Data Management, c’est le fait de gérer de manière cohérente et consistante la donnée au sein d’une entreprise.” Michael Lisch, expert en solutions achats et référentiel tiers – Altares

Le Data Management (ou gestion des données) regroupe l’ensemble des processus, outils et méthodologies permettant de collecter, qualifier, stocker, utiliser et sécuriser les données au sein d’une organisation. Une stratégie performante de Data Management est synonyme de prises de décisions plus éclairées, d’une capacité accrue à optimiser les coûts et mettre sur le marché des produits innovants.

Il se décline tout au long de la chaîne de valeur de la donnée : de l’infrastructure “data” nécessaire à déployer au Master Data Management, en passant par la modélisation et  l’intégration des données. À l’origine essentiellement manipulé et employé par les départements financiers, on constate un basculement des tendances de par son utilisation et son traitement, progressivement adopté par diverses départements au sein de l’entreprise.

Ce décloisonnement, multipliant les possibilités et offrant un vaste potentiel de ressources nouvelles, expose l’entreprise à de nouveaux défis et menaces auxquelles elle n’était auparavant à ce point exposée. Un tel revirement impose un devoir de sensibilisation auprès des équipes, pour une gestion optimale et une prévention des risques. 

Ainsi, une communication limpide et 360° au sein de l’entreprise ajoutée à une prise en main des impératifs peuvent se révéler être des opportunités à saisir, notamment en prenant en compte avec minutie ses enjeux légaux et en l’adaptant à une gouvernance claire.

Le Data Management et la gouvernance des données impliquent une vraie concertation interne entre les Directions métiers. Il faut assurer une entente commune pour arriver à un résultat satisfaisant.” – Betty Sfez, avocat associé IT / DATA / IP – Solegal 

Smart Data : quand la qualité et la fiabilité priment sur le volume

En vue des important enjeux liés à la sécurité des données pour les Directions financières, un défi de taille se dessine : redéfinir l’usage de la donnée pour plus de fiabilité. 

Contrairement au Big Data qui repose sur un volume important de données, l’approche Smart Data se fonde sur la qualité des jeux de données disponibles. Dans cette optique, les Directions financières cherchent à identifier quelles données elles doivent traiter et pour quel usage.

En parallèle, elles portent une attention particulière aux processus internes et externes ainsi qu’aux technologies dont elles disposent afin de garantir le niveau de fiabilité le plus élevé possible. Prenant à contrepied le concept des datalakes, vastes entrepôts de données mal structurées et parfois peu pertinentes et exploitables.

Les datalakes étant obsolètes et dépassés, la Smart Data, est donc l’avenir du Data Management grâce à d’autres solutions innovantes d’intégration (amélioration des reporting, suivi en temps réel, décisions plus pertinentes et meilleure gestion des compétences), étendant les possibilités d’exploitation et des bénéfices engendrés.

La complexité qu’engendre la gestion de ces données sensibles oblige les Directions financières de mettre en place certaines  précautions face aux risques de fraude et autres cyberattaques qui les menacent, tels que : le mapping des flux de données internes, la mise en place d’une stratégie de gestion des identités et des accès et la mise en œuvre de seuils d’alerte.

“Aujourd’hui, on sait traiter la data technologiquement, alors qu’il y a des années, on en était incapable. Et c’est parce que la technologie offre cette opportunité à des coûts accessibles que la maîtrise et l’utilisation de la donnée devient une opportunité pour les directions financières.” Laurent Morel, associé responsable des activités de Conseil pour les Directions Financières – PwC 

Sécuriser et maîtriser les données tiers pour lutter contre la (cyber)fraude

Qui dit optimisation de sa stratégie de  Data Management dit : une gestion des données tiers irréprochable. Toute étude de la donnée doit être maîtrisée à travers ses quatre phases de traitement :

  • Création : s’assurer que l’information n’existe pas déjà dans la base pour prévenir toute incohérence dans les données
  • Enrichissement des données : renseigner l’ensemble des informations nécessaires, particulièrement lors de l’ajout d’un tiers : raison sociale, adresse, numéro de TVA, code d’activité, liens capitalistiques
  • Mise à jour des données : une société peut changer d’adresse, de dirigeant, de SIRET… Ces changements se font en dehors du champ visuel de l’entreprise et peuvent entraîner des erreurs de paiement ou augmenter les délais
  • Fiabilisation de l’existant : uniformiser les données tout au long de la relation d’affaires, selon plusieurs standards afin de s’assurer qu’elles sont toujours correctes et de ne pas perdre en qualité

C’est seulement alors, que cette exploitation peut se révéler comme véritable ressource pertinente.

Les (cyber)fraudes, en constante augmentation ces dernières années et ce notamment depuis la crise sanitaire, sont un véritable fléau pouvant se révéler fatal au moindre coup asséné à l’entreprise ayant eu la mégarde de ne pas employer les mesures et les solutions nécessaires pour s’en prémunir.

Usurpation d’identité, ransomware, vol de données, intrusions…etc les attaques et la fraude n’épargnent pas les systèmes d’information.

La cybersécurité est une affaire d’usage et de formation. Il faut sensibiliser et donner les moyens aux collaborateurs, même quand ils travaillent à l’extérieur, de sécuriser leur accès internet. La plupart des problèmes liés à la cybersécurité viennent d’une faute humaine– Fanny Rabouille, co-titulaire de la Chaire Digital, Organization & Society et Directrice du programme Mastère Spécialisé Big Data – Grenoble Ecole de Management

Parmi les précautions essentielles mais trop souvent négligées, on peut citer les processus de contrôle continu, une communication parfaite entre les départements concernés, l’audit systématique, la mise à jour des référentiels, des ressources face à la cybercriminalité couplée aux process…etc; mais ce n’est pas tout.

Trustpair pour sécuriser vos données, prévenir la fraude et vous assurer une Data fiable

Trustpair accompagne les Directions financières des ETI et grands groupes dans la sécurisation et la fiabilisation de leurs données tiers, l’automatisation des contrôles des coordonnées bancaires et la lutte contre la fraude.

Avec la solution, les équipes financières sont assurées de travailler avec des données tiers fiables et de qualité afin de maîtriser chaque étape du processus Procure-to-Pay. En multipliant les points de contrôles tout au long de la chaîne de paiements et grâce à un audit continu du référentiel tiers, les données sont automatiquement mises à jour, corrigées et enrichies en temps réel.

Éclairé par l’avis d’experts, ce livre blanc a pour objectif de vous permettre de mieux comprendre les enjeux associés au Data Management et l’impact d’une maitrise des données sur le risque de fraude au virement. Qu’est-ce que le Data Management ? Quel est son cadre légal ? Vers quel modèle de management évoluent les Directions financières ? Comment fiabiliser les données de tiers ? Découvrez les réponses à ces questions à travers ce guide pratique proposé par Trustpair et Altares. Obtenez le dès maintenant pour en savoir plus sur les enjeux du Data Management et de la lutte contre la fraude !

Data Management - Livre Blanc Trustpair x Altares

Ce livre blanc n’aurait pas été complet sans les témoignages d’experts. Découvrez leurs interviews sur notre blog :

Newsletter Trustpair

Inscrivez-vous à la newsletter Trustpair et recevez chaque mois nos conseils et actualités.

Suivez-nous pour rester informer

Ressources Trustpair

Les experts Trustpair mettent à disposition des ressources gratuites pour les équipes Finance.